Climat

Economies d’eau : lancement du club de bonnes pratiques

Par • Club : Club Techni.Cités

Sylvie Luneau

 A la suite des Assises de l’eau 2, le club de bonnes pratiques pour les économies d’eau et la tarification a été officiellement lancé au Carrefour des gestions locales de l’eau, à Rennes, par Emmanuelle Wargon. La secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire a également fait un point sur l’avancée de ces Assises.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Année par année, tous les acteurs de l’eau s’en rendent compte, le Carrefour des gestions locales de l’eau devient un événement incontournable d’ampleur nationale. Cette 21è édition, qui a accueilli 13 700 personnes, a vu l’ouverture d’un nouvel hall. Pour la première année, la FNCCR et France eau publique avaient chacun investi un stand.

L’occasion pour ces acteurs de l’eau de faire des annonces. « Nous profitons de cet événement pour lancer officiellement aujourd’hui le club de bonnes pratiques pour les économies d’eau et la tarification », a déclaré Hervé Paul, président de la régie Eau ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Commentaires

1  |  réagir

04/02/2020 08h28 - futur

depuis 1950, il y a eu +1°C donc une remontée du climat du sud de 200KM c’est à dire que Lyon 2020 = température de marseille 1950 ou que rennes 2020 = poitiers 1950
en 2050, avec +1°C, le climat du sud aura remonté de 200km, c’est à dire que l’on aura à lyon le climat de l’espagne du nord et à rennes le climat de bordeaux.
il faut donc imaginer que les cultures vont remonter vers le nord. En 2050, à lyon il y aura des oliviers et des orangers… fini les vaches, bienvenue les chèvres. A rennes, on produira du vin…
la question des retenues d’eau pour l’agriculture ne peut pas se réfléchir sans la nécessaire mutation des cultures et élevages.
Baisse de la consommation de viande, relocalisation de la production de protéines végétales, … arrêt du mais au profit de l’herbe…
Si on ne fait pas ces mutations sociétales, En 2100, le climat aura parcouru entre 200 et 400 km, soit le climat d’espagne à dijon et rennes… et le magreb à lyon: chameau et palmiers dattiers…

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP