logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/660533/transformation-numerique-de-letat-la-dinsic-est-morte-vive-la-dinum/

NUMÉRIQUE
Transformation numérique de l’Etat : la Dinsic est morte, vive la Dinum !
Laura Fernandez Rodriguez | France | Publié le 29/01/2020

La Direction interministérielle du numérique a organisé sa journée de lancement, mardi 28 janvier à la station F à Paris. Son directeur, Nadi Bou Hanna, a présenté le fonctionnement de cette nouvelle entité et notamment son programme phare, Tech.gouv, dont le périmètre « inclura la coopération avec les collectivités locales chaque fois que ce sera possible ».

dinum-bouhanna-numerique [1]Des représentants des ministères, de Dsi ou de direction métiers, des prestataires, des consultants, des parlementaires, et des élus locaux ou membres des cabinets, mais aussi bien sûr des agents de la Dinum, nouvelle entité qui succède à la Dinsic,  ont répondu présents pour le lancement officiel de cette nouvelle Direction numérique de l’Etat, mardi 28 janvier à la station F à Paris.

Un périmètre étendu

La naissance de la Dinum, – le décret a été publié en octobre dernier [2] – est un « nouveau chapitre de notre histoire », un « nouvel élan pour un numérique collectif », a déclaré Nadi Bou Hanna, directeur de cette structure historiquement centrée sur l’Etat, mais qui a désormais vocation à étendre son périmètre.

« Le périmètre va être progressivement étendu aux opérateurs publics, et chaque fois que ce sera possible, en coopération avec les collectivités locales », a-t-il assuré. Une posture qui se veut rassurante vis-à-vis des craintes qui avaient pu émerger lors de

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN