Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[édito] élections

Le petit Paris

Publié le 31/01/2020 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Paris-tilt-shift
Fischers / AdobeStock
Les prochaines élections municipales le démontrent : la métropole du Grand Paris peine à faire son trou dans le paysage. Elle n’a pourtant jamais été aussi indispensable pour réduire les inégalités territoriales, doper l’économie française de l’après-Brexit et lutter contre la pollution.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En délicatesse dans les sondages, Benjamin Griveaux (LREM) croyait avoir trouvé le graal. Un Central Park à la place de la gare de l’Est : son idée fleurait bon la disruption. Mais l’un des lieux où il envisage de délocaliser le nœud ferroviaire, une commune de banlieue, sans plus de précision, renvoie aux temps immémoriaux de l’impérialisme parisien.

Son frère ennemi n’est pas en reste. Le marcheur dissident Cédric Villani veut transférer l’arrivée du Thalys et de l’Eurostar à Saint-Denis, sans naturellement se donner la peine de consulter les populations locales.

Syndrome de Venise

Anne Hidalgo (PS) s’inscrit dans le même sillon antimétropolitain quand elle décrète, sans autre forme de procès, qu’en cas de réélection elle interdira aux véhicules individuels venus des communes voisines d’entrer dans le cœur de Paris. Le message est clair. Après les usines, les décharges publiques et les cimetières du temps jadis, la capitale veut se débarrasser de toutes ses nuisances.

En proie au syndrome de Venise, le petit Paris se recroqueville sur lui-même. Mais la capitale du pays n’appartient pas qu’aux Parisiens ! Un discours que devraient tenir les élus de banlieue de tout bord. Hélas, il n’en est rien. Là aussi, les logiques de pré carré dominent.

Tiroir-caisse

Ainsi, à Vincennes, la liste d’opposition PS-EELV veut transformer la circulation sur le principal axe menant à Paris, sans évoquer de consultation avec les autres municipalités concernées. L’équipe sortante UDI/LR, elle, consacre bien une partie de son bilan de mandat à la métropole du Grand Paris. Mais c’est uniquement pour mettre en avant le montant du pécule que la ville a reçu du groupement urbain.

Ces municipales le démontrent. La métropole du Grand Paris peine à faire son trou dans le paysage. Elle n’a pourtant jamais été aussi indispensable pour réduire les inégalités territoriales, doper l’économie française de l’après-Brexit et lutter contre la pollution. Il est donc temps de changer d’échelle. Souhaitons que ce scrutin soit le dernier du genre.

La prochaine fois, rêvons un peu, les électeurs désigneront le maire du Grand Paris !

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le petit Paris

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement