Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Enquête

Eau du robinet et en bouteille : une étude WWF alerte sur la présence de polluants dangereux

Publié le 19/05/2011 • Par avec l'AFP Virginie Fauvel • dans : Dossiers d'actualité, France

L'organisation mondiale de protection de la nature WWF s'inquiète de la présence de "polluants dangereux" comme les nitrates ou les résidus chlorés, dans l'eau du robinet et en bouteille, même si les normes sont respectées, selon une enquête publiée le 19 mai 2011.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Encore trop de polluants dangereux dans l’eau du robinet et l’eau en bouteille », écrit l’organisation non-gouvernementale WWF qui a réalisé des prélèvements en 2009 et 2010 dans une cinquantaine de villes et communes rurales, ainsi que sur une quinzaine d’eaux embouteillées.

Sur l’eau du robinet, « l’enquête montre globalement qu’elles respectent les normes en vigueur. Cependant, 19 molécules ont été détectées, essentiellement des nitrates, des résidus chlorés ou bromés de sous-produits de désinfection et de l’aluminium », indique le rapport.

Au sujet des eaux en bouteille, minérales ou de source, « quatre micropolluants ont été détectés à l’état de traces ou à des concentrations quantifiables : nitrates, aluminium, antimoine et plomb », également en quantité inférieures aux normes réglementaires actuelles.

Diversité et augmentation des molécules – Pour l’organisation non-gouvernementale, le fait que les normes soient respectées n’évacue pas pour autant d’éventuels problèmes sanitaires.

« La diversité et l’augmentation constante du nombre de molécules présentes dans les eaux de boisson posent un réel problème », écrit le WWF, qui « s’interroge sur les risques pour la santé liés à l’exposition à de faibles doses de polluants sur le long terme, à l’effet cocktail, aux perturbateurs endocriniens ».

« Il est impératif de mettre en place, au plus vite, une protection efficace des sources d’eau potable en amont, et plus généralement des ressources en eaux brutes », poursuit le texte.

Concentration des principales familles de micropolluants par région

Cliquez sur « view in fullscreen » (mode plein écran) pour une meilleure lisibilité

Légende : des couleurs sont attribuées aux valeurs égales ou supérieures à  :

  • 20 μg/L pour l’aluminium, et les sous-produits de traitements ;
  • 20 mg/l pour les nitrates ;
  • 0,02 μg/l pour les triazines
  • et 0,05 μg/l pour les HAP.
  • nd= non détecté
(Source : étude WWF  » eau de boisson »)
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

A l'heure du confinement, comment organiser le télétravail avec les agents du secteur public

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Eau du robinet et en bouteille : une étude WWF alerte sur la présence de polluants dangereux

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement