Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Tourisme

Reims transforme son office de tourisme en Epic

Publié le 19/05/2011 • Par Frédéric Marais • dans : Régions

La commune estimait que l’ancienne association n’appliquait pas suffisamment sa politique touristique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’association qui gérait l’office de tourisme de Reims a voté sa dissolution le 9 mai 2011. Elle n’avait guère d’alternative, dans la mesure où la municipalité menaçait de lui couper les vivres. Or les subventions de la ville représentaient environ 80 % de son budget, comme le rappelle Jacques Cohen, adjoint au maire en charge du tourisme.

Club fermé – C’était d’ailleurs là le principal reproche formulé à son encontre par la municipalité. « L’office de tourisme ne participait pas aux orientations de la ville, alors qu’il doit être un instrument au service de sa politique touristique, accuse Jacques Cohen. Il manquait aussi de dynamisme et fonctionnait comme un club fermé». 
Le divorce était tel que la mairie avait créé une association parallèle, Destination Reims, pour conduire certains projets.

La reprise en main par la ville n’a pas pris la forme d’une régie, mais d’un Epic. «Nous avons voulu laisser à la nouvelle structure une certaine autonomie, justifie l’adjoint au maire. Le statut d’Epic permet aussi de mener une politique commerciale plus active, par le biais de nouvelles offres de séjour ou de création de produits dérivés. Nous souhaitons en effet que l’office de tourisme dégage davantage de ressources en interne».

3 maires dont 2 hors agglo – Cet Epic fonctionne avec un comité de direction composé de 20 membres, dont 12 élus rémois. « En signe d’ouverture, il y aura trois maires parmi les personnalités qualifiées, dont deux qui ne font pas partie de l’agglomération de Reims », souligne Jacques Cohen. Le nouvel office de tourisme a en effet vocation à couvrir l’ensemble du pays rémois, un territoire à géométrie variable qui peut par exemple s’étendre au vignoble champenois ou aux champs de bataille du passé. « Certaines communes feront le choix de nous déléguer leurs compétences touristiques, d’autres passeront des conventions avec nous », indique l’élu.

L’Epic et l’association vont coexister pendant un certain temps.
Le personnel (une quinzaine d’équivalents temps plein) sera entièrement repris, rejoint par les cinq salariés de Destination Reims.
Le directeur général, un ancien banquier, entrera en fonction le 1er septembre 2011.

Régions

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Reims transforme son office de tourisme en Epic

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement