Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Spectacle vivant

Musiques actuelles : la Rue de Valois veut sortir de l’impasse du décret « son »

Publié le 27/01/2020 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, France

musique-festival-Africa Studio -AdobeStock
© africastudio-adobestock
A l'occasion des Biennales du spectacles (BIS) de Nantes, le ministre de la Culture, Franck Riester, a annoncé le 23 janvier la reprise de discussions sur le décret du 7 août 2017, dit décret "son", sur la prévention des risques liés aux sons et musiques amplifiées. Un texte que les professionnels jugent inapplicable et qui met les collectivités dans l'embarras.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Musiciens, gestionnaires de salles de spectacles, organisateurs de festivals et collectivités vont-ils enfin disposer d’un texte qu’ils pourront juger raisonnable ? Nul ne le sait à ce stade. Mais ils ont au moins obtenu gain de cause sur un point : les ministères de la Culture, de la Transition écologique et solidaire et de la Santé vont reprendre les discussions sur le décret du 7 août 2017 sur la prévention des risques liés aux bruits et aux sons amplifiés, dit décret « son ».

Maires et professionnels de la musique dans l’insécurité juridique

Ce texte, co-signé par les trois ministres concernés, s’est en fait avéré inapplicable, parce qu’il impose des plafonds de niveaux sonores incompatibles avec certaines esthétiques musicales ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

A l'heure du confinement, comment organiser le télétravail avec les agents du secteur public

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Musiques actuelles : la Rue de Valois veut sortir de l’impasse du décret « son »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement