Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Réforme des retraites

Retraites : les caisses de la territoriale s’opposent à la réforme

Publié le 27/01/2020 • Par Véronique Vigne-Lepage • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

©AMATHIEU - stock.adobe.com
Consultés sur le projet de loi réformant les retraites, les administrateurs de la CNRACL et de l'Erafp ont émis un avis négatif. Quant au conseil d'administration de l'Ircantec, dont la consultation est pourtant obligatoire, il n'a pas pu se prononcer.... faute d'administrateurs. Le Conseil d’État regrette des consultations « tardives » et « dans l'urgence ».

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Les caisses gérant les retraites des territoriaux ne sont pas d’accord avec la réforme et elles l’ont dit très officiellement au gouvernement. La loi prévoit la consultation, obligatoire ou facultative selon les cas, des instances susceptibles de connaître des impacts d’un projet de loi.

  • Les projets de loi présentés, des doutes persistent pour la retraite des fonctionnaires

Autant dire que la CNRACL, l’Erafp et l’Ircantec sont hautement concernés. C’est pourquoi leurs conseils d’administrations étaient appelés, ces jours derniers, à se prononcer sur le sujet.

A l’issue de celui la CNRACL, le président, Claude Domeizel, résume sobrement : « Une position très majoritairement défavorable a été exprimée (avec quelques abstentions) sur le projet qui ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Retraites : les caisses de la territoriale s’opposent à la réforme

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

28/01/2020 09h57

Le sujet de la réforme des retraites est aujourd’hui explosif.

La raison en est simple: le Président de la République a été élu sur un projet clair: chaque euro cotisé doit permettre un montant de retraite identique quelle que soit l’organisme concerné.
On est maintenant bien loin de ce contrat adopté par le Peuple en accordant son investiture à M. Macron!

Le Gouvernement s’entête pourtant à vouloir maintenir son projet, ce qui peut se comprendre en affirmant que ce n’est pas la rue qui doit dicter sa loi. Ce n’est pas ce qui est prévu par la Constitution.
Mais on peut aussi s’interroger sur le manque de concertation non pas seulement de ce Gouvernement mais de tous ceux qui l’ont également précédé. L’habitude en France est d’attendre le soulèvement du Peuple avant toute négociation; un fait rare dans les autres pays.

Il me semble qu’il serait temps que l’Etat, les syndicats représentants des salariés et des employeurs, le collectivités locales, comprennent qu’il faut mettre un terme à la lutte des classes:
Comment imaginer qu’un pays sans patrons puisse créer des emplois (on a vu ce que cela a donné en URSS et ce qui en est en Chine en ce moment)?
Comment imaginer que des entreprises puissent se développer sans que les salariés soient satisfaits de leurs conditions de travail et de leur rémunération?
Comment imaginer l’équilibre des comptes de la Nation sans que les uns et les autres participent collectivement dans la mesure de leurs moyens?
Comment peut-on rester aveugle et sourd aux demandes du Peuple avec les conséquences désastreuses pour la Nation? J’espère qu’un jour une évaluation fiable suivant les critères du développement durable sera mise en place concernant ce projet de loi!

M. Macron lors de sa campagne électorale avait assuré qu’il changerait de paradigme. Force est de constater que l’action est loin de l’engagement.
Il faut bien pourtant que l’on trouve une solution à la question des retraites. Le mieux serait de revenir au programme pour lequel M. Macron a été élu; sans oublier le changement de méthode attendu.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement