Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Salaires

Hausse du Smic : une promesse de rattrapage pour les petits salaires

Publié le 24/01/2020 • Par Emeline Le Naour • dans : A la une emploi, A la Une RH, France, Toute l'actu RH

Olivier-Dussopt
Patricia Marais
Face à la grogne des syndicats qui souhaitent que la revalorisation du Smic d'1,2% soit répercutée sur les plus bas salaires de la fonction publique, Olivier Dussopt tente de rassurer. Dans un courrier adressé à la CFDT, le secrétaire d'État évoque notamment l'application d'une indemnité différentielle. Une réponse "minimaliste" pour le syndicat.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Alors que le montant du Smic a connu une hausse de 1,2 % en début d’année, la revalorisation de la grille indiciaire des agents territoriaux, elle, se fait attendre. Avec pour conséquence une rémunération en dessous du salaire minimum pour certains agents de catégorie C.

Une situation qui a conduit Mylène Jacquot, secrétaire générale CFDT Fonctions publiques à demander à Olivier Dussopt, une revalorisation des points d’indices. Dans une lettre adressée au secrétaire d’État auprès du ministre des comptes public datée du 10 janvier, le syndicat demandait à ce que « la grille de rémunération des agents tienne compte de cette revalorisation (relative au Smic, ndlr) à cette même date du 1er janvier 2020 ».

Mise en place d’une indemnité ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

2 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Hausse du Smic : une promesse de rattrapage pour les petits salaires

Votre e-mail ne sera pas publié

anonyme

27/01/2020 09h57

Il convient de rappeler que le Conseil d’Etat dans une décision du 23 avril 1982 (n°36851) a considéré qu’en vertu d’un principe général du droit applicable à tout salarié, les agents publics ont droit, en l’absence de dispositions plus favorables, à une rémunération qui ne saurait être inférieure au SMIC.

HERMES

29/01/2020 11h53

Bizarre tout de même que l’année 2022 soit choisie pour faire évoluer la valeur du point d’indice!
Je me demande si cette année là n’est pas particulière? Mais bien sûr, suis-je bête… c’est une année électorale!

Mais étant donné que les années 2020 et 2021 sont également des années électorales, et puisqu’il faut bien choisir une date pour augmenter la valeur du point d’indice, pourquoi pas 2022 (sans malice quelconque)?

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement