Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité locale

Sécurité : le calendrier des réformes se précise, le flou persiste sur la prévention

Publié le 16/01/2020 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu prévention sécurité, France

calendrier-agenda-a_kom - AdobeStock-UNE
a_kom via Adobe Stock
Plan de lutte contre l’islam radical, livre blanc sur la sécurité, loi de programmation… A l’occasion d’un séminaire gouvernemental, le Premier ministre, Edouard Philippe, a fixé le calendrier de ses priorités d’actions, dont la sécurité. Aucun mot, en revanche, sur la stratégie nationale de prévention de la délinquance, attendue depuis 2017.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En dépit du mouvement social contre la réforme des retraites, pas question de freiner le tempo gouvernemental. Tel est en substance le message que le Premier ministre a voulu faire passer le 15 janvier à l’occasion d’un séminaire gouvernemental destiné à préciser le calendrier des chantiers en cours, au premier rang desquels l’écologie, la dépendance ou encore la sécurité.

Sur ce point, Edouard Philippe a confirmé l’engagement présidentiel de présenter « un plan de lutte contre l’islam radical et contre les communautarismes ». « D’ici le mois de mars, le président annoncera le plan d’action sur ce sujet prioritaire pour l’unité et la concorde nationales » a-t-il indiqué.

Le sujet s’était invité dans le discours inaugural d’Emmanuel Macron devant le Congrès des maires de novembre dernier. « Dans certaines communes, dans certains quartiers, progresse un projet de séparation de la République, déclarait-il. Ce sont les revendications sur les horaires réservés dans les piscines, les espaces publics où la mixité n’est plus possible, les pressions exercées sur certains services publics… Ce sont aussi les services communautaires qui veulent se substituer à certains services publics, et la déscolarisation des enfants auxquels on assiste dans trop d’écoles. A chaque fois, les maires sont en première ligne ! »

Des instructions avaient été envoyées dans les semaines qui avaient suivi et plusieurs ministres avaient incité les élus locaux à combattre les dérives islamistes.

Autre rendez-vous de ce début d’année : le Livre blanc sur la sécurité « sera présenté à la mi-mars », à l’issue d’une consultation nationale qui a débuté depuis plusieurs semaines sous la forme de groupes de travail piloté par la place Beauvau et d’Assises territoriales de la sécurité organisées dans chaque département.

Le Premier ministre a confirmé que ce Livre blanc donnerait lieu « à une loi de programmation qui interviendra et qui sera présentée avant la fin du premier semestre ».

Enfin, sur la priorité de « l’écologie du quotidien » et des nombreux rendez-vous prévus cette année, un Conseil de défense écologique sera en partie consacré à la mi-février à «  l’adaptation au changement climatique, c’est-à-dire tous les sujets relatifs à la résilience des territoires, à la gestion des canicules, à la prévention des inondations ».

Flou persistant sur la stratégie de prévention de la délinquance

Attendue depuis la fin 2017, la stratégie nationale de prévention de la délinquance n’en finit pas de se faire attendre. Aucune mention n’en a été faite à l’issue du séminaire gouvernemental. Et rien ne laisse présager d’une présentation imminente. Du côté du secrétariat général du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SG-CIPDR), rien ne filtre. De l’avis même d’un observateur avisé, « personne ne semble savoir ce qui se passe et ce qu’on attend ». Et force est de constater que la communication gouvernementale sur la consultation autour du Livre blanc sur la sécurité sème la confusion en évoquant un travail de réflexion sur l’avenir du partenariat local, le continuum de sécurité…

Il y a quelques mois de cela, pourtant, l’affaire semblait pliée après la énième validation de la nouvelle stratégie par les associations d’élus, en juillet. Le cabinet du Premier ministre misait alors sur une présentation à l’automne 2019.

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sécurité : le calendrier des réformes se précise, le flou persiste sur la prévention

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement