logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/658054/labandon-des-services-publics-meilleur-carburant-des-coleres-sociales/

POLITIQUES PUBLIQUES
L’abandon des services de proximité, meilleur carburant des colères sociales
Laura Fernandez Rodriguez | A la une | Documents utiles | France | Publié le 15/01/2020 | Mis à jour le 16/01/2020

Maintenir coûte que coûte la présence d'un distributeur bancaire dans la commune, (re)développer la présence d'un minimum de services de proximité... Alors qu'un certain nombre d'initiatives locales émergent pour faire face au sentiment d'abandon des habitants, une étude analysant les racines de la colère sociale incarnée par les gilets jaunes tombe à pic... Et leur donne raison.

« La perte des lieux de socialisation participe au mal-être des territoires mobilisés dans le mouvement des gilets jaunes ». Et les communes « dont les conditions de vie locales se sont le plus dégradées au cours des dernières années » ont été particulièrement touchées. Telle est l’une des conclusions d’une étude du Conseil d’analyse économique (1) parue en janvier et qui amène les auteurs à formuler un certain nombre de recommandations, telles que mieux prendre en compte la qualité de vie et les critères de bien-être de la population, « au-delà des seuls objectifs économiques ».

Signée Yann Algan, Clément Malgouyres et Claudia Senik, et repérée par Le Monde, cette étude cherche à analyser les déterminants locaux du ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN