Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Dossier 2020 - Social

En 2020 dans le social, des contrats en veux-tu, en voilà

Publié le 14/01/2020 • Par Isabelle Raynaud • dans : France

contrat-accord
AdobeStock
Si 2019 aura été l'année de la contractualisation entre l'Etat et les départements concernant la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, 2020 devrait voir la contractualisation se généraliser dans le social.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pour le plan « pauvreté » toujours, la secrétaire d’Etat chargée de sa mise en œuvre, Christelle Dubos, s’est ainsi dite favorable à des signatures de contrats directement avec les villes. L’annonce, surgie lors du congrès de l’Union nationale des centres communaux et intercommunaux de l’action sociale, début octobre, n’a, pour l’heure, pas eu d’écho mais pourrait refaire surface après les municipales.

Dans le domaine de la protection de l’enfance, les choses sont bien plus avancées. Le secrétaire d’Etat, Adrien Taquet, a présenté sa stratégie de prévention et de protection de l’enfance mi-octobre. Elle prévoit des crédits supplémentaires pour les départements qui s’engageront avec l’Etat. Les volontaires devaient d’ailleurs se faire connaître avant début décembre pour que les 30 premiers, qui lanceront le dispositif cette année, puissent signer leur contrat d’ici au mois de mars.

Petite enveloppe et rabotage

Les territoires se partageront pour la première année une enveloppe de 80 millions d’euros. Une somme que beaucoup, collectivités comme associations, ont trouvée trop faible par rapport aux 8 milliards d’euros financés chaque année par les départements. Le montant pourrait, de plus, être encore raboté puisque 20 millions d’euros n’ont pas été budgétés dans le projet de loi de finances et devront être redéployés.

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

En 2020 dans le social, des contrats en veux-tu, en voilà

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement