Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Compétences

Les secrétaires de mairie, des couteaux suisses très recherchés

Publié le 23/01/2020 • Par Julie Krassovsky • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

mairie-ALF photo-AdobeStock-UNE
ALF photo
Les secrétaires de mairie sont très recherchés dans certains territoires, mais leur avenir reste flou dans le contexte actuel de mutualisation. Focus sur ce métier en pleine transition.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Voici quelques mois que Laura Donatiello, 29 ans, partage son temps entre la mairie de Lommerange (2 agents, 300 hab.,) et celle de Kuntzig (9 agents, 1 300 hab.), petites villes de Moselle, comme secrétaire de mairie. Cette ancienne conseillère de vente dans le commerce fait partie des 17 demandeurs d’emploi ayant bénéficié, l’année passée, d’un programme de formation mis en place par un partenariat entre le Pôle emploi, le CNFPT et le centre de gestion de la Moselle (100 collectivités et établissements affiliés, 43 agents). Au terme de 300 heures de cours et de huit semaines de stage, la jeune femme a d’abord décroché un temps partiel, complété, quelques semaines plus tard, par un autre contrat à Kuntzig, au sein de la mairie où elle avait effectué son apprentissage. Sur ce territoire de Moselle, qui compte plus de 700 collectivités de moins de 2 000 habitants et où l’identité est forte, peu de communes ont fusionné. Le besoin en recrutement sur le métier de secrétaire de mairie est vif.

Nombreux départs en retraite

Un constat dressé par Marie-France Munier il y a déjà deux ans. « Après enquête auprès de notre population d’agents, nous avons évalué à 45 % le taux de secrétaires de mairie proches d’un départ à la retraite », avance la responsable du pôle de l’emploi territorial au centre de gestion de la Moselle. Afin de pallier cette situation, « nous avons instauré cette première formation en décembre 2018. Nous espérons la reconduire cette année car les besoins sont encore plus importants ». Pour ce faire, il faudra renouveler le partenariat avec le Pôle emploi et le CNFPT. Ce type de programme se déroule bien au-delà de la Moselle.

De fait, « depuis 2015, nous avons observé que beaucoup d’initiatives se lançaient au sein des antennes locales du CNFPT. Nous avons alors décidé d’harmoniser nos propositions avec la mise en place de quatorze modules d’enseignement proposés au niveau national. Charge ensuite à chaque antenne de s’en saisir, en fonction de ses besoins », confirme Eliane Bordmann, conseillère « formation » à la délégation du CNFPT d’Alsace-Moselle, qui copilote, au côté de Didier Flamant, la conception de l’itinéraire de formation destiné aux secrétaires de mairie. La Bourgogne – Franche-Comté (4162 agents) fait par exemple aussi face à de nombreux départs en retraite et se confronte à des difficultés de recrutement, tout comme la région Auvergne – Rhône-Alpes (9 000 agents) qui voit disparaître progressivement ses agents disposant du statut historique de secrétaire de mairie. Sur ces territoires, les recrutements s’opèrent désormais majoritairement en catégorie C, pour des agents qui viennent essentiellement du secteur privé.

Lien avec les élus

Ce passage d’une génération à une autre rend plus qu’incontournable le besoin de formation. « D’autant que le métier de secrétaire de mairie n’était jusqu’ici sanctionné par aucun diplôme ni formation initiale » (lire ci-dessous), rappelle Marie-France Munier.

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les secrétaires de mairie, des couteaux suisses très recherchés

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

24/01/2020 10h01

Normal que ces « couteaux suisses » soient très recherchés!

Si cette fonction est plus que nécessaire dans une petite commune, le niveau de rémunération est loin d’être à la hauteur des exigences. En outre, alors que la loi prévoit d’augmenter l’indemnité de certains élus du territoire, le silence est assourdissant en ce qui concerne celle des secrétaires de mairie.

Enfin, si vous lisez le journal officiel, vous constaterez qu’au moins une fois par mois, l’Etat met en place pour certains de ses agents une nouvelle bonification indiciaire qui culmine parfois à plus de 200 points d’indice net.
Si on continue ainsi, il est fort probable que tout agent d’Etat perçoive une NBI.

Par contre pour la FPT, seules les fonctions les plus nobles en bénéficient mais avec une largesse bien moindre!
Quand reconnaitra t on ces fonctions à leur juste valeur?

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement