Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Rencontre du Club RH

Recrutements, compétences, comment rendre sa collectivité attractive ?

Publié le 14/01/2020 • Par La Rédaction • dans : France, Toute l'actu RH

Orléans,_pavoisement_pour_les_Fêtes_de_Jeanne_d'Arc_2017
A.Bourgouin
La "guerre" des talents, et des compétences rares fait rage, dans le secteur public comme dans le secteur privé. Pour étoffer leurs équipes, les collectivités doivent se montrer attractives. Mais comment ? Et comment se faire connaître des talents recherchés ? Le Club RH de la Gazette vous donnera les clés le 23 janvier, à Orléans. Les inscriptions sont libres.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’évolution rapide des besoins en compétences et la « guerre des talents » obligent les collectivités à travailler leur attractivité.

Mais comment séduire des candidats et recruter sur les métiers en tension, et comment développer la motivation des agents pour conserver les « bons éléments »?
Au-delà du « faire » (management, organisation et conditions de travail, rémunération, outils de recrutement…), l’enjeu est aussi de « faire savoir » par une communication appropriée.

Le Club RH de la Gazette vous apportera tous les éclairages et solutions lors de la rencontre organisée le 23 janvier, à Orléans.

La rencontre débutera par un point d’actualité sur les nouvelles mesures pour favoriser l’attractivité de la fonction publique, qui sera suivi par des retours d’expériences, notamment par Delphine Dubelloy-Remigereau, directrice des relations humaines du conseil départemental du Loiret  ; Nicolas Lonvin, directeur des relations humaines de la ville et de la métropole d’Orléans ; Stéphanie Mulatier, directrice des ressources humaines de la communauté d’agglomération Territoires Vendômois…

La participation est libre, mais sur inscription, et dans la limite des places disponibles. Aussi, dépêchez-vous de vous inscrire !

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Recrutements, compétences, comment rendre sa collectivité attractive ?

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

08/01/2020 05h20

J’adore cette présentation: « au delà du faire… ».

Il me semble que l’auteur de ces propos oublie que oublie les résultats émis par la pyramide des besoins selon Maslow.
Le premier niveau est celui des « besoins physiologiques » et le second celui des « besoin de sécurité ». Concrètement ces besoins élémentaires sont directement liés aux niveaux de rémunération ou avantages individuels (ce qui va dans le même sens).

Hors pour des profils « pointus » ou pour retenir des personnes très compétentes, les mesures prises depuis la fin des années 1980 (eh oui, cela fait plus de trente ans…) n’incitent pas ces dernières soit à entrer dans la fonction publique, soit à y rester; sauf pour les postes les plus prestigieux dont les niveaux de rémunération n’ont rien à voir avec celui des autres agents.

N’oublions pas enfin que les collectivités tout comme l’Etat copient les mesures misent en place par le monde de l’entreprise pour contenir (voire réduire) l’évolution de la masse salariale (les propos récents d’élus s’interrogeant sur la mise en place de la compensation complémentaire de CSG pour certains agents est sur ce point La démonstration).
Les récents propos de M. Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, qui enjoint les entreprises à mieux rémunérer leurs collaborateurs sont également révélatrices de cette ambigüité: faites ce que je dit, ne faites pas ce que je fais!

Si la communication (faire-savoir) est un outil pour attirer les talents, il ne faut pas oublier que l’on n’attire pas les abeilles avec du vinaigre. Le montant des rémunérations doit être à la hauteur doit rester compatible avec les besoins, au moins de base de la pyramide de Maslow. Sinon, à terme, les déconvenues seront certaines.

Au fait, l’une des motivations d’exercer des attributions, même si ce n’est pas la seule, n’est-elle pas de bénéficier de revenus adéquats?

Au fait le projet de loi présenté par les députés Mme Aude Bono-Vandorme et M. François Jolivet de limiter les indemnités des élus au montant de l’indemnité de base de député ou de sénateur ne s’inscrit-elle pas dans cette démarche?

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement