logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/657059/nouveau-cadre-dintervention-de-prevention-des-maladies-transmises-par-les-moustiques/

SANTÉ PUBLIQUE
Nouveau cadre d’intervention de prévention des maladies transmises par les moustiques
Léna Jabre | TO non parus au JO | Publié le 08/01/2020

Une instruction [1] parue le 7 janvier a pour objet de préciser le nouveau cadre d’intervention en matière de prévention des arboviroses, maladies vectorielles à moustiques.

Elle précise que les différentes actions qui composent la lutte antivectorielle (LAV) intégrée sont ainsi mises en œuvre par l’Etat et les collectivités selon leurs responsabilités propres. L’action des agences régionales de santé (ARS) doit être centrée sur la lutte contre la propagation du virus afin de limiter le risque épidémique.

L’ARS établit un programme annuel de surveillance entomologique, en concertation avec les préfets, les services de l’Etat et les collectivités territoriales concernées. Une instance coprésidée par les préfets peut permettre de piloter l’ensemble de ce dispositif et de garantir la concertation des acteurs.

De plus, quand un département n’est pas ou faiblement colonisé par un nouveau vecteur, l’ARS, avec l’appui des collectivités locales, peut assurer la promotion du site www.signalement-moustique.fr afin de permettre la détection précoce de nouvelles implantations des moustiques vecteurs et la mise en place d’actions de contrôle afin d’éviter une installation définitive.

La circulaire appelle également à un engagement des collectivités locales dans le cadre de leurs compétences générales en matière de salubrité publique, de gestion des eaux usées et pluviales et d’élimination des déchets, dans la lutte préventive pour réduire les populations de moustiques à la source.

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN