Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Patrimoine immobilier

Estimer un bien immobilier, un exercice pas si facile

Publié le 07/01/2020 • Par Frédéric Ville • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Projet immobilier
Patrick-J.-Fotolia
Pour vendre ou acquérir un bien immobilier, une collectivité devra d’abord l’estimer. Elle sollicitera ainsi le plus souvent l’avis du Domaine, et en parallèle fera sa propre estimation ou recourra à des professionnels.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pour estimer un bien immobilier (foncier, bâtiment), toute collectivité doit obligatoirement obtenir l’avis de la Direction de l’immobilier de l’Etat (DIE) (ex-Domaine) pour les acquisitions de plus de 180 000 euros (contre 75 000 euros avant l’arrêté du 5 décembre 2016) et pour les prises à bail de plus de 24 000 euros mensuels (contre 12 000 euros avant le même arrêté). Pour les cessions, la consultation est obligatoire pour les communes de plus de 2 000 habitants dès le premier euro, facultative pour les autres. Certaines évaluations peuvent être officieuses, sous conditions cumulatives de caractéristique du bien, taille de la collectivité et dans la limite de deux par année civile (1).

Comparaison ou compte à rebours

Sur la forme, Claire Brélivet, chef de service Cessions, acquisitions ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Estimer un bien immobilier, un exercice pas si facile

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement