Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Statistiques

La France a perdu un quart de ses gardes-champêtres en cinq ans

Publié le 09/01/2020 • Par Alexandre Léchenet • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France, Toute l'actu RH

Ecusson_garde_champetre_territorial
Myrabella / Wikimedia Commons. CC BY SA
La longue décrue des effectifs de gardes champêtres se poursuit. Fin 2018, selon le ministère de l'intérieur, ils étaient 726 dans près de 600 collectivités, avec une forte présence en Alsace-Moselle. Leur Fédération nationale souligne pour autant l'utilité de cette police rurale dans la lutte contre les atteintes à l'environnement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

La sécurité locale en cartes et en chiffres

Ils étaient plus de 20 000 en 1958, alors que leur présence était obligatoire dans chaque commune. Selon le ministère de l’Intérieur, la France comptait 983 gardes-champêtres fin 2014 ; ils sont aujourd’hui au moins 700 (1).

«C’est un chiffre qu’il faut prendre avec des pincettes, relativise Jacques Armesto, le président de la Fédération nationale des gardes-champêtres (FNGC). On estime qu’il y a un millier de gardes-champêtres et que certaines petites communes rurales sont oubliées. Par ailleurs, certains gardes-champêtres travaillent sur deux cadres d’emploi différents à mi-temps.» Il ajoute qu’il a vu une augmentation récente des formations initiales, et que des postes sont créés. Et ce dans un contexte incertain, où les gardes champêtres ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Cet article fait partie du Dossier

La sécurité locale en cartes et en chiffres

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La France a perdu un quart de ses gardes-champêtres en cinq ans

Votre e-mail ne sera pas publié

Schwarzy34

29/04/2020 11h50

Bonjour,
Vous avez oublié la Brigade Territoriale de Police Rurale de Sète Agglopôle Méditerranée qui est composée de 6 Gardes Champêtres et ce depuis 2010.

Il est vrai qu’on ne parle pas trop de nous dans les médias ou sur les réseaux sociaux, mais on a le mérite d’exister.

Merci de rectifier votre tableau.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement