Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

[Entretien] Radicalisation

Lieux de culte : « Il faut une fermeté juste, pas sélective »

Publié le 14/01/2020 • Par Romain Gaspar • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

anouar noam
Fabien Calcavechia / La Gazette
Agent du renseignement territorial en Seine-Saint-Denis jusqu’en 2015, Noam Anouar lève le voile sur son travail et de nombreux dossiers sensibles.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A cause du règne du secret, le milieu du renseignement alimente toutes sortes de fantasmes. Agent du renseignement territorial en Seine-Saint-Denis jusqu’en 2015, Noam Anouar lève le voile sur son travail et de nombreux dossiers sensibles. Dans « La France doit savoir » (Plon, septembre 2019), il raconte sa lutte contre la radicalisation au quotidien et dénonce les années d’aveuglement de la France face à la montée du djihadisme. Grâce à sa maîtrise de l’arabe et à sa connaissance de l’islam ainsi que de la littérature salafiste, il est recruté dans le renseignement pour identifier et surveiller les filières djihadistes de Seine-Saint-Denis.

Ce département, détenant le record français de 160 lieux de culte musulman, comptait plus de 1 400 personnes dans le FSPRT en février 2018. Sa riche connaissance du territoire et des réseaux locaux en font rapidement l’un des hommes les mieux informés du département. Des frères Kouachi à Samy Amimour, en passant par les frères Clain, Noam Anouar a croisé les terroristes les plus dangereux du territoire. Il regrette une méconnaissance générale de l’islam de la part des élus et dénonce un clientélisme propice à une instrumentalisation de la ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Lieux de culte : « Il faut une fermeté juste, pas sélective »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement