Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Budget de la Sécurité sociale : deux mesures pour pallier la « désertification obstétricale »

LFSS 2020

Budget de la Sécurité sociale : deux mesures pour pallier la « désertification obstétricale »

Publié le 06/01/2020 • Par Catherine Maisonneuve • dans : France

maternite-enceinte
New Africa / AdobeStock
Nuits à l’hôtel, prise en charge des transports, l’«engagement maternité » d'Agnès Buzyn se traduit par deux mesures de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020 pour les femmes enceintes éloignées de plus de 45 minutes d’une maternité. Un petit palliatif aux déserts obstétricaux que la fermeture massive de maternités a créés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Promis le 31 mars 2019 par Agnès Buzyn via une tribune publiée dans le JDD, le pack de services « Engagement maternité » destiné aux femmes enceintes éloignées d’une maternité de plus de 30 minutes sera bien mis en œuvre… mais avec un seuil  plus restrictif : 45 minutes. L’article 52 de la loi du 24 décembre 2019 de financement de la sécurité sociale pour 2020 en a, en effet, retenu deux dispositions :

  • les maternités devront proposer aux femmes enceintes concernées une « prestation d’hébergement temporaire non médicalisé » autrement dit des nuits dans des « hôtels hospitaliers » dont 41 sont encore en cours d’expérimentation nationale  ;
  • les frais de transport entre domicile et maternité seront pris en charge quand ils seront prescrits « pour des motifs de qualité et de sécurité des ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Budget de la Sécurité sociale : deux mesures pour pallier la « désertification obstétricale »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement