logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/655346/avoir-un-entrepot-amazon-sur-son-territoire-nest-plus-forcement-recherche/

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
Les collectivités ne se battent plus pour accueillir Amazon
Alizée Guilhem | France | Publié le 19/12/2019 | Mis à jour le 20/12/2019

Le 12 décembre, les élus du conseil communautaire de Caen la Mer ont voté à l'unanimité pour une motion qui s'oppose à tout projet d'installation de plateforme Amazon sur leur territoire. A l'heure où la politique fiscale de l'entreprise, et plus globalement le modèle social qu'elle incarne, sont fortement remis en cause à l'échelle nationale, ce vote d'une collectivité est le signe d'un changement de tendance : promettre la création d'emplois ne constitue plus un sésame.

« Le GAFA arrive et veut imposer un modèle, et nous on dit non », déclare Hélène Burgat, la maire de Mondeville. C’est sur sa commune, située à l’est de Caen, que l’entreprise de vente en ligne Amazon avait envisagé la construction d’un entrepôt de 10 000 m².

L’élue a d’abord convaincu Joël Bruneau, le président de la communauté de communes de Caen la Mer, qu’il fallait s’opposer à ce projet. Elle lui explique pourquoi Amazon ne doit pas être considéré comme un commerce comme un autre, selon trois axes, qui sont retenus dans la motion : défense des emplois dans les enseignes physiques de proximité, dénonciation de la concurrence déloyale induite par l’évasion fiscale pratiquée par Amazon, et conséquences négatives de ce type ...

POUR ALLER PLUS LOIN