Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Les collectivités ne se battent plus pour accueillir Amazon

Publié le 19/12/2019 • Par Alizée Guilhem • dans : France

entreprot-amazon
Korn V. / AdobeStock
Le 12 décembre, les élus du conseil communautaire de Caen la Mer ont voté à l'unanimité pour une motion qui s'oppose à tout projet d'installation de plateforme Amazon sur leur territoire. A l'heure où la politique fiscale de l'entreprise, et plus globalement le modèle social qu'elle incarne, sont fortement remis en cause à l'échelle nationale, ce vote d'une collectivité est le signe d'un changement de tendance : promettre la création d'emplois ne constitue plus un sésame.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Le GAFA arrive et veut imposer un modèle, et nous on dit non », déclare Hélène Burgat, la maire de Mondeville. C’est sur sa commune, située à l’est de Caen, que l’entreprise de vente en ligne Amazon avait envisagé la construction d’un entrepôt de 10 000 m².

L’élue a d’abord convaincu Joël Bruneau, le président de la communauté de communes de Caen la Mer, qu’il fallait s’opposer à ce projet. Elle lui explique pourquoi Amazon ne doit pas être considéré comme un commerce comme un autre, selon trois axes, qui sont retenus dans la motion : défense des emplois dans les enseignes physiques de proximité, dénonciation de la concurrence déloyale induite par l’évasion fiscale pratiquée par Amazon, et conséquences négatives de ce type ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les collectivités ne se battent plus pour accueillir Amazon

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement