Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[tribune] Innovation sociale

Pour de nouvelles alliances entre collectivités et innovateurs sociaux !

Publié le 18/12/2019 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

INNOVATION Vector Line Icons
treenabeena - Fotolia
Julien Bottriaux, co-fondateur de l’agence Les Beaux Jours, agence conseil en innovation sociale et Damien Zaversnik, directeur de l'économie, de l'attractivité et de l'innovation d’Est Ensemble co-signent une tribune dans laquelle ils rappellent le rôle central que jouent les collectivités locales dans les processus d’innovation sociale.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Julien Bottriaux et Damien Zaversnik

L’affaire serait entendue : les grandes entreprises seraient les acteurs de la transformation écologique et sociale et d’incontournables vecteurs d’innovation sociale. On ne compte plus les initiatives comme la « Business for inclusive growth » pour sauver le monde. Les porteurs d’innovations sociales – comme les acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) – sont donc sommés de se rapprocher des grands groupes et de leurs fondations, pour co-créer des réponses à nos problèmes contemporains ou hybrider leur modèle économique. Si on ne peut nier le rôle qu’ont à jouer les entreprises à une échelle macro dans la lutte contre le changement climatique ou pour l’inclusion, faire du monde du business l’alpha et l’omega de l’innovation sociale est trop restrictif pour ne pas dire simpliste.

Rappelons-le : l’innovation sociale permet d’imaginer des réponses nouvelles à des besoins sociaux et locaux non satisfaits. Il s’agit donc souvent d’un processus émanant du territoire dont les collectifs de citoyens, les entrepreneurs sociaux ou les entreprises peuvent être les artisans. Mais à force de considérer le monde économique comme le principal partenaire de l’économie sociale et solidaire pour concevoir des solutions aux maux de notre époque, on finit par occulter le rôle central que jouent les collectivités locales dans les processus d’innovation sociale. A vrai dire, sans elles, les innovateurs sociaux se privent de précieuses ressources.

Des collectivités plus que de « simples » financeurs

Le rôle des institutions territoriales vis-à-vis des acteurs de l’ESS évolue de manière significative depuis plusieurs années. Plus uniquement « simple » financeur de l’intérêt général local, les collectivités sont également des animateurs d’écosystèmes locaux d’innovateurs sociaux, des facilitateurs voire même des parties prenantes actives de l’innovation sociale. L’initiative « Territoires French Impact » qui a labellisé des territoires où collectivités, entrepreneurs sociaux, entreprises ou laboratoires de recherche conçoivent des innovations sociales et les mettent en œuvre de façon horizontale, en est une des dernières illustrations. Les collectivités peuvent ainsi intervenir de manière proactive sur toute la chaîne de valeur de l’innovation sociale. Par leur connaissance fine des territoires – souvent à l’échelle des quartiers ou des rues ! – elles peuvent être des partenaires efficaces de l’ESS dans la détection des besoins sociaux mal satisfaits.

Des collectivités porteuses d’innovation

Autre élément de contexte favorable pour l’innovation sociale : les pratiques évoluent au sein des administrations locales. On parle là aussi d’innovation, mais d’innovation publique. Les collectivités font de plus en plus appel à des designers, des sociologues ou des experts en intelligence collective pour les aider à concevoir leurs politiques ou leurs stratégies territoriales. L’usager est replacé au cœur de la réflexion et intégré au processus de conception de ces politiques. Ces méthodes empathiques ont fait leur preuve. L’ENA, le CNFPT ou l’INET ne s’y sont pas trompés quand ils ont lancé aux côtés d’écoles de design comme l’ENSCI des cursus de formation pour concevoir des politiques publiques intégrant davantage l’usager.

Les acteurs de l’innovation sociale, alliés incontournables des collectivités

Il y a encore quelques années, les acteurs de l’innovation sociale se retrouvaient presque systématiquement freinés par le fonctionnement trop vertical et hiérarchisé des pouvoirs publics locaux. Aujourd’hui, les collectivités comprennent, parfois dans la douleur (le mouvement des gilets jaunes en atteste), qu’elles doivent se rapprocher des citoyens et adopter des approches réellement participatives et horizontales pour relever les défis de notre époque et reconquérir la confiance de leurs administrés. Dans ce contexte, les acteurs de l’innovation sociale – et ceux de l’économie sociale et solidaire en tête – sont leurs principaux alliés. Ils développent et mettent en œuvre des solutions porteuses de transition écologique et de justice sociale, bien articulées avec les besoins et les usages des habitants.

Imaginer des labo de R&D ou des living labs dédiés à l’innovation sociale, où collectivités, entrepreneurs sociaux, chercheurs et usagers concevraient, prototyperaient et testeraient grandeur nature de solutions nouvelles aux défis sociaux locaux, ne relève plus de la science-fiction. C’est donc plus que jamais le moment de montrer comment des collectivités innovantes dans leurs pratiques et leurs relations aux citoyens peuvent s’allier aux innovateurs sociaux pour maximiser l’impact de leurs actions en faveur de l’intérêt général… C’est le moment de prouver qu’innovation sociale et innovation publique sont les deux faces d’une même pièce : celle de l’innovation au service de l’intérêt général, des communs et de la protection de l’environnement.

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pour de nouvelles alliances entre collectivités et innovateurs sociaux !

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement