logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/655081/effectifs-de-la-fonction-publique-les-contrats-aides-brouillent-les-pistes/

FONCTION PUBLIQUE
Effectifs de la fonction publique : les contrats aidés brouillent les pistes
Maud Parnaudeau | A la une | A la Une RH | France | Toute l'actu RH | Publié le 17/12/2019

Si la décroissance des effectifs de la fonction publique se poursuit, elle est essentiellement due au recul du nombre de contrats aidés, selon les résultats de l'étude Insee sur l’emploi dans la fonction publique en 2018, parue ce 17 décembre. Hors emplois aidés, la tendance est à la hausse dans la territoriale, comme dans les deux autres versants, en raison notamment d’un jeu de vases communicants.

Fin 2018, la fonction publique employait 5,64 millions d’employés, soit 23 300 de moins que fin 2017, selon la dernière étude de l’Insee sur l’emploi public [1]. Une baisse de 0,4 % en un an qui s’explique en grande partie par la chute des contrats aidés (- 60 100 au total, soit 43,3 %). Mais de nombreux anciens contrats aidés ayant été recrutés comme contractuels de droit public, les effectifs (hors contrats aidés) augmentent en réalité de 0,7 %. En équivalent temps plein, le volume annuel de travail (y compris contrats aidés) baisse de 0,4 %, après avoir progressé de 0,4 % en 2017.

Les communes fortement impactées

Dans la fonction publique territoriale, la baisse de l’emploi amorcée en 2016 se poursuit à un rythme plus soutenu (-0,8 %) que les deux années précédentes (-0,4 %). Le recul des contrats aidés (-29 200, soit -43,1 %) impacte particulièrement les effectifs communaux. Dans les régions et départements, l’emploi (contrats aidés compris) se stabilise à + 0,1 % après deux années de baisse. Hors emplois aidés en revanche, les effectifs croissent de 0,7 %, s’établissant à 1,9 million d’agents.

Compensation quasi-complète

Dans la fonction publique de l’État, le nombre d’emplois total est quasiment stable (-0,1 %), comme en 2017. Si les contrats aidés diminuent dans l’ensemble des établissements publics (-22 000), cette baisse est quasiment compensée par une hausse des effectifs des autres statuts, notamment au sein du ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse et du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (+20 600 agents, soit +1,5 %).

Les effectifs du ministère de la Justice augmentent également, de 1 800 agents (soit +2,0 %). En revanche, ils continuent de baisser dans les ministères économiques et financiers (-2 300, soit -1,5 %) ainsi qu’aux ministères chargés de l’environnement et du logement (-1 400, soit -1,9 %). L’État emploie 1,47 million d’agents, hors contrats aidés.

Moins d’agents dans les hôpitaux

Dans la fonction publique hospitalière, le nombre d’agents a légèrement reculé en 2018 (-0,3 %), après une stabilité en 2017 (+0,1 %), pour s’établir à 1,18 million fin 2018. Là encore en raison de la réduction du volume de contrats aidés. Si l’on excepte ce mode de recrutement, la progression est de 0,3 %, dans une moindre mesure qu’en 2017 (+ 0,7 %).

La baisse des effectifs touche principalement les hôpitaux (- 0,4 % y compris contrats aidés), tandis qu’on observe une augmentation dans les établissements médico-sociaux (+0,2 % y compris contrats aidés et +1,8 % hors contrats aidés) mais à un rythme moins soutenu qu’en 2017.

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN