Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Services publics

Les Français prêts à payer plus d’impôts pour de meilleurs services publics

Publié le 17/12/2019 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : A la Une finances, Actualité Club finances, France

Faut-il noter les services publics d'un simple clic ?
La Gazette / Clod
Globalement, la satisfaction des Français en tant qu’usagers des services publics progresse, et les attentes se font très fortes en matière de santé publique, devenue la priorité numéro 1 devant l’emploi, selon l’édition 2019 du baromètre des services publics de l’Institut Paul Delouvrier, paru la semaine dernière.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Les Français se prononcent aujourd’hui pour l’amélioration de la qualité des services publics plutôt que la baisse des impôts, selon le dernier baromètre de l’Institut Paul Delouvrier, en partenariat avec la Ditp, publié avec Kantar la semaine dernière.
Ils sont ainsi 53% à déclarer préférer une amélioration des prestations fournies par les services publics, quitte à augmenter le niveau des prélèvements ; ils étaient 31% de cet avis en 2013. Ce score constitue même le plus haut niveau depuis 15 ans, soit les débuts du baromètre.

Quelques disparités régionales sont mises en évidence : les habitants de la Bretagne (58%), et des Pays-de-la-Loire (58%) y sont particulièrement favorables, contrairement aux habitants des régions Centre-Val-de-Loire (47%), et Bourgogne Franche-Comté (50%) ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les Français prêts à payer plus d’impôts pour de meilleurs services publics

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

19/12/2019 03h33

Juste pour le fun:

53% ont déclaré être favorables à payer plus d’impôts pour de meilleurs services publics.
Mais ces 53% font-ils partie des 57% ou 58% de la population qui ne paye pas d’impôts?

En ce qui me concerne, entre l’impôt sur le revenu, la CSG (dont celle sur les revenus mobiliers au taux de 17,3%), les taxes foncières sur le foncier bâti et non bâti, la taxe d’habitation (eh oui, certains la payent encore), la coupe esp pleine. Je ne souhaite pas payer plus d’impôts!
En effet, autour de moi, je n’entends personne dire qu’il est prêt à payer plus d’impôts!

J’oubliais tous les impôts cachés comme la TVA (si on continue, ce n’est le produit acheté qui courtera cher – non, ce sera la TVA) et toutes les autres charges payées à des entreprises qui doivent à leur tour les reverser…

Je lisais récemment un article disant que les véhicules les plus polluants seraient taxés en 2020 à 20.000 €, en plus de la TVA! Ahurissant quand on dit en même temps que l’on va réduire les prélèvements obligatoires sans citer ceux qui sont concernés – en même temps, on va réduire l’aide financière pour l’achat d’un véhicule électrique.

L’actuel Président de la République avait, me semble-t-il dit au cours de sa campagne électorale qu’il voulait réduire te taux global des prélèvements obligatoires. Je me demande juste si cet engagement n’engage que ceux qui l’ont entendu?

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement