Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Europe
  • Les gestionnaires de réseaux électriques veulent accélérer la construction de l’«Europe de l’électricité»

Energie

Les gestionnaires de réseaux électriques veulent accélérer la construction de l’«Europe de l’électricité»

Publié le 20/01/2009 • Par Euractiv.fr • dans : Europe

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

L’Europe de l’électricité est en marche. C’est du moins le message qu’a voulu faire passer le gestionnaire français du réseau de transport d’électricité, RTE, au cours de la présentation annuelle de ses résultats, le 14 janvier 2009 à Paris. Le gestionnaire français est revenu sur l’ouverture, le 18 février 2009 d’un centre de coordination conjoint d’exploitation des réseaux, à Bruxelles, destiné à renforcer la coordination technique dans toute la zone de l’Europe du centre-ouest. Cette ouverture, initiée par RTE et son homologue belge Elia, s’inscrit en fait dans une série d’initiatives européennes pour tenter de coordonner ce type de réseaux. L’un d’entre eux sera par exemple prochainement ouvert à la frontière germano-néerlandaise, permettant à deux opérateurs, RWE-TSO et TenneT, d’assurer une connexion plus efficace entre les deux pays.

Echange de données
Objectif du centre de Bruxelles : partager outils, données et logiciels. «Le but est d’avoir une idée de la sécurité sur les réseaux du Nord-Ouest de l’Europe», explique le président du directoire de RTE, Dominique Maillard. Le président du directoire de RTE plaide pour «un niveau de sécurité plus élevé» sur les réseaux électriques européens et «un renforcement de l’échange de données» entre les gestionnaires nationaux.

Reste pourtant un problème de poids: la multiplicité des opérateurs allemands. La République fédérale compte en effet quatre gestionnaires de réseau de transport d’électricité. «La question d’un regroupement se pose pour les opérateurs allemands», estime Dominique Maillard. «Mais cela n’exclut pas, en attendant, des coopérations techniques renforcées.» Vattenfall Europe Transmission, qui exploite les réseaux et installations très haute tension à Berlin, Hambourg et dans les régions de l’ex-Allemagne de l’Est a déjà manifesté son intérêt pour l’initiative franco-belge. Selon RTE, c’est également le cas de son équivalent britannique, National Grid.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les gestionnaires de réseaux électriques veulent accélérer la construction de l’«Europe de l’électricité»

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement