Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Les ados de Vendée face au « défi 10 jours sans écran »

Publié le 31/12/2019 • Par Frédéric Ville • dans : Innovations et Territoires, Régions

Group of people using and looking at mobile phone and tablet pc
AdobeStock
Le « défi 10 jours sans écrans », c’est le challenge soumis à 9 600 collégiens vendéens, qui se sont remis à lire, à bricoler et à faire du sport.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[Vendée 655 500 hab.] A l’initiative du département de la Vendée, 9 600 élèves de 25 collèges publics et privés ont participé, entre 2016 et juin 2019, au « défi 10 jours sans écrans ». Un défi qui a constitué l’une des actions du « schéma Vendée enfance famille » adopté pour la période 2016-2021. « Les adolescents passent en moyenne 3 h 30 par jour devant leurs écrans, selon une enquête Ipsos de 2015, soit près de 1 300 heures par an, contre 800 heures par an pour l’école… » souligne Isabelle Rivière, vice-présidente du conseil départemental et présidente de la commission « solidarité et famille ». Ces statistiques ont mené ses membres à décider, dès 2016, de mobiliser les enfants et leurs familles.

Réunions explicatives

Vincent Mathieu, principal du collège Michel Ragon à Saint-Hilaire-de-Loulay, où l’épreuve s’est tenue du 4 au 13 juin derniers, raconte le déroulement du défi sans écrans (1) : « Jacques Brodeur, fondateur québécois d’Edupax (2) anime une première réunion visant le personnel de chaque collège, puis une seconde pour les parents. Il passe ensuite dans toutes les classes avant que ne commence le défi ».

Edupax complète la préparation par des outils en ligne. C’est alors que les collégiens volontaires s’engagent, et marquent des points pendant la semaine, davantage le week-end (car l’épreuve est jugée plus dure), et ce, d’autant plus qu’ils parviennent à se passer de leurs écrans. Côté résultats, Jacques Brodeur note un taux de participation de 50 % environ dans les collèges en général.

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les ados de Vendée face au « défi 10 jours sans écran »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement