Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Déchets

Économie circulaire : la responsabilité des producteurs va être renforcée

Publié le 10/12/2019 • Par Arnaud Garrigues • dans : actus experts technique, France

Assnat dec2
Assemblée nationale
L'examen du projet de loi « lutte contre le gaspillage et pour l’économie circulaire » a commencé le 9 décembre 2019 en séance publique à l'Assemblée nationale. L'occasion de rappeler l'évolution de la gouvernance des filières REP (responsabilité élargie des producteurs), qui a été soulignée par Brune Poirson dans son discours général, et d'évoquer les premiers amendements adoptés.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Ce lundi 9 décembre 2019 a commencé pour deux semaines l’examen en séance publique à l’Assemblée nationale du projet de loi « lutte contre le gaspillage et pour l’économie circulaire ». C’est une semaine de plus qu’initialement prévu, du fait du nombre record d’amendements (2 400) et de l’ambition de ce texte qui compte pas moins de 106 articles.

Dans son discours général, la secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, a rappelé que le grand objectif de ce texte était d’aller « du monde du tout jetable vers celui du tout réutilisable ». Il comporte en ce sens de nombreuses mesures nouvelles, comme l’interdiction de la destruction des produits non alimentaires ou le recyclage des produits d’hygiène et de première nécessité.

Un point va intéresser les ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Économie circulaire : la responsabilité des producteurs va être renforcée

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

11/12/2019 10h14

A la lecture de ces informations, j’ai la sensation que les élus ne connaissent pas le fonctionnement des entreprises!

En effet, quand on impose de nouvelles mesures à une entreprise ayant un coût supplémentaire… c’est en fait le client final qui paye ce surcoût. Et si quelqu’un pense que j’ai tord, qu’il m’amène les preuves!

La solution ne consiste donc pas à mettre en œuvre des mesures pour recycler les produits, leur donner une seconde vie… Non, la solution c’est de revoir le mode de production pour réduire à la source ce qu’aujourd’hui on jette.

En cette période de Noël, prenons le cas des emballages autour des cadeaux… souvent, le poids de l’emballage est supérieur au poids du cadeau! Ce n’est pas normal.
Pour les bouteilles d’eau de 1 litre ou plus: quel est l’intérêt de les mettre par groupe de six dans un emballage plastique? Chacun peut bien prendre individuellement six bouteilles!

Incitons donc par la loi les entreprises à réduire leurs emballages, ce qui réduit alors le prix payé par le consommateur (ou du moins ne l’augmente pas – on a bien vu pour le dentifrice la capacité des acteurs à faire en sorte que le client final utilise plus de produit sans s’en rendre compte… en élargissant très légèrement l’orifice). Si comme je viens de le démontrer pour le dentifrice, les entreprises trouvent des solutions, elles en auront également pour réduire leurs emballages!

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement