Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement durable

En forêt, des arbres plus méridionaux plantés pour faire face au changement climatique

Publié le 27/12/2019 • Par Véronique Duvivier • dans : Innovations et Territoires

Territoire de Belfort
Laurent/Pictarena/Adebostock
Le changement climatique a déjà des conséquences sur les forêts : dépérissement, modification des aires de répartition des essences…b Toutes les communes du Territoire de Belfort sont forestières et tirent donc des revenus de l’exploitation du bois. Elles constatent l’impact des sécheresses successives. Soutenues par le département, les communes choisissent une parcelle où l’Office national des forêts plante de nouvelles essences d’arbres d’origine plus méridionale.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Jean-Paul Granger ne cache pas sa fierté. « Nous sommes la première collectivité en France à avoir lancé une expérimentation pour la création d’un réseau de parcelles en vue de tester de nouvelles essences d’arbres plus adaptées au changement climatique », se félicite le responsable adjoint de la direction de l’agriculture, de l’environnement, du risque et du développement durable du Territoire de Belfort. Cette expérimentation est le fruit d’une convention signée par le département, l’Association départementale des communes forestières du Territoire de Belfort et l’ONF nord Franche-Comté, sur la période 2018-2022.

Vingt-deux communes, sur les 102 du département, ont répondu à l’appel à manifestation d’intérêt lancé à l’automne 2018. Cèdres de l’Atlas, tulipiers de Virginie, chênes sessiles en provenance de Poitou-Charentes, aulnes de Corse, pins laricio de Calabre… 4 000 arbres ont déjà été plantés l’hiver dernier par l’ONF, autant le seront dans les semaines qui viennent en fonction de leurs disponibilités. Il n’existe qu’une quinzaine de pépinières forestières en France.

Hêtres et frênes très touchés

« Les élus du département ont délibéré début octobre en faveur d’un nouvel ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

En forêt, des arbres plus méridionaux plantés pour faire face au changement climatique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement