Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Energie

Energies renouvelables : deux à trois fois plus de retombées locales pour les projets citoyens

Publié le 10/12/2019 • Par Olivier Schneid • dans : actus experts technique, France

Ouanne (Yonne) ©François Goglins CC BY SA 4.0 via wikimedia
Ouanne (Yonne) ©François Goglins CC BY SA 4.0 via wikimedia D.R.
Les retombées d’un projet de production d’énergie renouvelable (ENR) sont deux à trois fois supérieures pour le territoire quand il est mené par des collectivités et des habitants. C’est la conclusion d’une étude réalisée par le mouvement Energie Partagée, avec le soutien de l'Ademe. Le document a été publié mardi 10 décembre 2019, à l’occasion des premières Assises nationales des énergies renouvelables citoyennes, à Montpellier. Les ressources locales « n’ont pas vocation à être exploitées par des acteurs extérieurs privés », commente le porte-parole de l’association, Marc Mossalgue, qui répond aux questions de La Gazette.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Qu’est-ce qui a motivé cette étude ?

Energie Partagée a toujours mis en avant les retombées économiques pour les territoires des projets citoyens de production d’énergies renouvelables (ENR), outre le fait qu’ils favorisent l’adhésion locale et créent des dynamiques démocratiques et pédagogiques. Seulement, on nous rétorquait : ‘‘Vous êtes bien gentils de l’affirmer, mais vous ne le prouvez pas.’’ L’étude que nous publions en apporte cette fois la démonstration. Elle mesure la valeur créée par le projet citoyen et ce qui bénéficie au territoire, à la différence de projets classiques menés par des développeurs, où une proportion importante de cette valeur part, et parfois très loin… Donc on dit aux collectivités qu’elles disposent de ressources n’ayant pas vocation à être exploitées par des ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

2 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Energies renouvelables : deux à trois fois plus de retombées locales pour les projets citoyens

Votre e-mail ne sera pas publié

Duc

18/04/2021 02h22

l’éolien n’est pas, et loin s’en faut, la seule énergie renouvelable. L’opposition massive qu’elle suscite pour sa pollution lumineuse et des paysages n’en fait pas une énergie vertueuse. Les quelques retombées locales espérées par des communes pauvres en quête de financement ne suffisent à créer l’adhésion et le contentieux éolien qui ne faiblit pas en témoigne. Les retombées locales d’une centrale hydroélectrique souterraine sont considérables. Pourquoi ne pas choisir l’exemple de l’hydroélectricité avec le beau projet achevé de Romanche-Gavet pour montrer les retombées locales considérables de ce projet citoyen ?

Herminie

31/05/2021 11h51

la communication par image est fondamentale pour faire tomber des idées reçues : les énergies renouvelables sont multiples : capteurs solaires sur façades et toits plats, géothermie légère et profonde, réseaux de chaleur par méthanisation des déchets, bâtiments administratifs et industriels à énergie passive et à énergie positive, végétalisation… Je suggère à la Gazette des communes d’illustrer les nombreux sujets énergies renouvelables par d’autres images que celles des éoliennes qui ne sont pas une énergie d’avenir (hormis dans les grands déserts). D’autres moyens d’énergie socio-économiquement acceptables et rentables sont possibles. Merci à la gazette de nous les faire connaitre

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement