logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/653569/timide-tentative-de-relance-de-la-prime-a-la-performance-collective/

RÉMUNÉRATIONS
Timide tentative de relance de la prime à la performance collective
Solange de Fréminville | A la Une RH | France | Toute l'actu RH | Publié le 06/12/2019

Pour relancer la prime d’intéressement à la performance collective des services, délaissée par les collectivités, le gouvernement a assoupli la mesure sur quelques points et remonté le plafond de la prime, dans un décret publié le 4 décembre. Mais le dispositif demeure complexe.

Très peu de collectivités aurait adopté la prime d’intéressement à la performance collective des services (PIPCS), créée par le gouvernement Fillon en 2012. Il semble que la complexité de la mesure en ait découragé plus d’une. La prime n’est dispensée qu’au terme d’un parcours particulièrement élaboré : non seulement chaque service doit fixer des objectifs annuels ou pluriannuels, mais il doit aussi établir les résultats à atteindre et les indicateurs pour les mesurer. Le tout est soumis à l’avis du comité technique, de même que l’évaluation des résultats, qui détermine le versement de la prime, selon le décret initial.

« On essaie de calquer le système conçu pour le privé à des activités de service public, mais c’est compliqué à mettre en œuvre », remarque le DRH d’un conseil ...

POUR ALLER PLUS LOIN