Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Déontologie, alerte éthique et laïcité : un référent unique, mutualisé et indépendant

Publié le 18/12/2019 • Par Solange de Fréminville • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

deontologie_referent_AdobeStock_225982252
phat1978/Adobestock
En Occitanie, six centres de gestion font appel au même référent « déontologie, alerte éthique, laïcité ». Magistrat à la retraite, il est extérieur aux centres.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Ancien magistrat financier de la chambre régionale des comptes d’Occitanie à la retraite depuis deux ans, Claude Beaufils a été recruté par le CDG de l’Ariège (400 collectivités, 3 300 agents) comme référent « déontologie, alerte éthique et laïcité ». Il est entré en fonction en janvier 2019 et présente un triple avantage. « Il est extérieur au CDG et aux collectivités, donc plus neutre. Cela laisse plus de latitude aux agents », note Frédérick Dedieu, directeur du CDG de l’Ariège. C’est d’autant plus important que les CDG ont toujours œuvré pour les employeurs. « Si le référent avait été interne au CDG, cela aurait pu être un frein », ajoute le directeur.

Confidentialité

« Les questions posées touchent forcément à la vie interne des organisations. Quelqu’un de l’intérieur est moins crédible, car il est impliqué dans celle-ci », renchérit Claude Beaufils (lire ci-dessous). La confidentialité est également garantie car le référent échange uniquement avec les agents qui le saisissent directement. Et du côté des CDG, cela évite de bousculer une culture « employeur » bien ancrée. Autre avantage :

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Déontologie, alerte éthique et laïcité : un référent unique, mutualisé et indépendant

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement