Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • La Fondation pour l’enfance lance une bande dessinée pour prévenir les violences éducatives ordinaires

Petite enfance

La Fondation pour l’enfance lance une bande dessinée pour prévenir les violences éducatives ordinaires

Publié le 03/12/2019 • Par Michèle Foin • dans : France

famille-accueil
Rido / AdobeStock
La Fondation pour l’enfance a conçu la bande dessinée « Petits instants parents-enfants » pour aider les parents à surmonter les difficultés du quotidien dans l’éducation d’un enfant. Un livret pour mieux comprendre le développement de l’enfant, destiné aussi aux professionnels de l’accompagnement à la parentalité.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

BD-violence-educativeA l’occasion des 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), le 20 novembre 2019, et dans le sillage de la loi relative à l’interdiction des violences éducatives ordinaires, votée cet été, la Fondation pour l’enfance s’est associée à l’association Stop VEO pour éditer les premiers extraits d’une bande dessinée à destination des parents de jeunes enfants, et des professionnels de l’accompagnement à la parentalité.

Parents perdus

Selon un baromètre Ipsos (1) de janvier 2017, 60% des parents se sentent de plus en plus dépassés par le manque de temps qu’ils éprouvent pour éduquer leur(s) enfant(s). « Il y a tellement d’injonctions, sur la manière de s’occuper de ses enfants que les parents sont perdus », confirme Myriam Bendriss, responsable communication de la Fondation pour l’enfance, et rédactrice en chef de la bande dessinée « Petits instants parents-enfants ».

Il existe bien des formations à la parentalité, ou des ouvrages, mais ils ne sont pas accessibles à toutes les familles tant d’un point de vue financier que de la langue. D’où l’idée de mettre en planches des scénettes de la vie quotidienne avec un tout petit, « pour faire passer des messages forts », insiste la rédactrice en chef.

Un ouvrage utile aux professionnels

Douze moments ont ainsi été déclinés en dessins, de la découverte de l’environnement à la maison, à l’usage des écrans, en passant par les disputes entre frères et sœurs. A la fin de chaque double page, un petit texte explicatif décrypte ce qui s’est passé avec l’enfant et donne conseils et orientations. « Cet ouvrage a été conçu pour les parents, mais aussi pour les professionnels qui organisent et animent des ateliers de soutien à la parentalité. Ce support leur donne des éléments de contexte, avec des mots relativement simples. Ils peuvent montrer la scénette, la faire lire, et s’en servir pour recueillir l’expérience des parents », détaille Myriam Bendriss.

Car il ne s’agit pas ici de faire culpabiliser les parents. « Il faut montrer que l’on comprend leur quotidien. Les parents peuvent être à bout. Il y a des moments où ils ont besoin de souffler, de se faire accompagner. Demander de l’aide n’est pas une honte », insiste-t-elle.

Approche scientifique

La Fondation pour l’enfance ne soutient pas une approche éducative particulière, mais s’appuie sur des éléments scientifiques liés au développement de l’enfant. « Avoir une relation apaisée avec son enfant, revient à gérer les émotions de l’enfant, mais surtout ses propres émotions », explique Myriam Bendriss. Car c’est l’énervement et l’exaspération qui sont souvent à la source des violences psychologiques ou physiques.

Cette bande dessinée peut être téléchargée gratuitement. La Fondation pour l’enfance a l’ambition de faire financer une édition papier de ce livret en 2020, et de la compléter par d’autres scénettes. « Nous aimerions par exemple entrer plus en détails sur les questions de motricité ou de harcèlement scolaire, détaille Myriam Bendriss. Nous avons contacté la Caisse nationale d’allocations familiales et un certain nombre de collectivités pour leur présenter le projet, et voir dans quelle mesure cet ouvrage pourrait être diffusé dans certains lieux d’accueil du public », annonce-t-elle. Les scénettes ont d’ailleurs été testées dans trois lieux dédiés à la parentalité en Ile-de-France. « Cela nous a conforté dans l’idée que cet outil de médiation pourrait servir dans le cadre d’ateliers pour libérer la parole des parents », convient la rédactrice en chef. Une formation à son utilisation pourrait également voir le jour, à destination des professionnels.

Mesures à grande échelle

La loi contre les violences éducatives ordinaires a beau avoir été votée à l’été 2019, l’Etat n’a lancé aucune campagne de prévention pour appuyer son message. « La plupart des pays volontaristes ont mis des années à faire changer les pratiques », indique Myriam Bendriss. La Fondation pour l’enfance nourrit tout de mêmes des espoirs dans le futur « Parcours 1000 jours » de soutien à la parentalité qui devrait être dévoilée l’année prochaine. « Nous voulons travailler à cela avec les ministères, afin qu’il y ait des mesures d’accompagnement à plus grande échelle », espère Myriam Bendriss.

Thèmes abordés

Notes

Note 01 Étude Ipsos, Département Tendances & Prospective, pour Kinder réalisée du 30 novembre au 5 décembre 2016 auprès d’un échantillon représentatif de 501 parents d’enfants âgés de 7 à 15 ans et 501 enfants âgés de 7 à 15 ans (les cibles ont été interrogées par binôme parent-enfant au sein d’un même foyer). Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La Fondation pour l’enfance lance une bande dessinée pour prévenir les violences éducatives ordinaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement