Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Musique

Le décret « son », véritable casse-tête pour les collectivités

Publié le 29/11/2019 • Par Hélène Girard • dans : Actu prévention sécurité, Actualité Culture, France

musique-vladimirhodac-AdobeStock
vladimirhodac-AdobeStock
Très attendu par les gestionnaires de salles et de festivals, l’arrêté devant préciser les modalités d’application du décret « son » du 7 août 2017 pourrait ne jamais voir le jour, tant les dispositions s'avèrent complexes et se heurtent à des enjeux culturels fondamentaux pour les collectivités. Mais pour l'heure, le décret s'applique avec son lot de difficultés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Signé par trois ministères – Ecologie, Santé et Culture – le décret « son » du 7 août 2017 renforce la prévention des risques auditifs encourus par le public des concerts de musiques amplifiées et la préservation de la tranquillité des riverains.

Des valeurs sonores inapplicables

Bien que très technique, ce texte n’en a pas moins un impact considérable, car, comme le fait remarquer Claude Garcia, animateur du groupe de travail sur l’environnement sonore à l’Association des ingénieurs territoriaux de France (AITF), « il suffit qu’une commune ait une salle polyvalente pour être confrontée au décret. De plus le maire est concerné à double titre, en tant qu’exploitant de salle, et au regard de son pouvoir de police en matière de nuisances sonores. »

Or depuis sa publication au Journal ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le décret « son », véritable casse-tête pour les collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement