Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Tourisme

Limousin. Les élus de Pompadour prospectent l’Asie

Publié le 22/01/2009 • Par Jean-Pierre Gourvest • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Entre un projet de golf de 18 trous sur 75 ha, et un hôtel restaurant haut de gamme installé dans le château de la cité du cheval, la municipalité de Pompadour en Corrèze souhaite se donner les moyens de ses ambitions. Ces dernières sont tournées vers le développement touristique du lieu, célèbre pour ses haras nationaux et ses courses hippiques, mais aussi pour son Club Med, le seul de France à exister en pleine campagne.
Pour ces deux dossiers, le maire Jean-Michel Reillier recherche des partenariats, prospectant vers de possibles associés, notamment en Chine. La ville (1314 habitants) est en cours de jumelage avec une métropole de 500.000 habitants en Mongolie – autre pays de chevaux – et noue des contacts avec des hommes d’affaires du Jockey-Club d’Hong Kong, intéressés par une commune qui accueille chaque année plus de 55.000 visiteurs. Objectif, trouver les fonds pour aménager les vieilles pierres du château, propriété des Haras, dont ces derniers envisagent de se défaire.
Aucun chiffre n’est avancé pour ces dossiers, mais on sait par contre que le Club fondé par Gilbert Trigano en 1972 (100.000 nuitées/an et 120 emplois) cherche un second souffle. Il envisage de dépenser 15 millions d’euros dans des travaux lui permettant de se hausser de 2 à 4 Tridents, inquiet d’une baisse de fréquentation due peut-être à ses manques d’équipement. Le golf, aménagé lui aussi sur les terres des Haras, pourrait ainsi devenir un élément de sa relance et de son maintien. En attendant, les élus préparent déjà leur déplacement, en juin prochain vers l’Asie et ses capitaux.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Limousin. Les élus de Pompadour prospectent l’Asie

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement