Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Lorraine. Tensions entre Saint-Dié et la préfecture autour d’un parc de loisir automobile

Publié le 22/01/2009 • Par Olivier Berthelin • dans : Régions

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

«Nous envisageons de demander l’annulation de l’arrêté d’homologation de la piste automobile du géoparc, que le préfet vient de prendre après l’annulation de son premier arrêté par le tribunal administratif de Nancy en décembre dernier», a déclaré le 20 janvier, Lovely Chrétien, maire adjointe de Saint Diè des Vosges.

Elle déplore un inhabituel manque de concertation du côté des services de l’Etat sur un dossier touchant au développement durable. L’élue évoque les différents qui opposent la municipalité aux dirigeants du parc de loisir quant à l’interprétation de la convention liant les deux partenaires depuis la cession des 130 hectares de terrains à l’entreprise gérante du site en 2004.

«La commune a beaucoup investi dans l’aménagement des abords du site. En contrepartie, l’entreprise devait développer des activités de pleine nature diversifiées autour des plans d’eau, en plus d’un circuit d’apprentissage de la conduite automobile dont l’intérêt se justifie pleinement. Ils se sont concentré sur la compétition automobile et la conduite de voiture de sports», critique l’adjointe au maire.

Tandis que la mairie demande la diversification des activités et notamment l’ouverture de l’anneau glacé aux patineurs locaux, les responsables du parc se défendent en mettant en avant une fréquentation de 100.000 visiteurs par an et l’existence d’un club de pêche sur leur site et se plaignent des activités d’association ayant pour but la disparition de leur activité. «Sans l’homologation de la piste sur laquelle nous ne faisons que très peu de courses nous ne pourrons plus travailler», précise le Géoparc qui met en avant les résultats positifs d’études d’impact environnementaux réalisés autour de ses activités».

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Lorraine. Tensions entre Saint-Dié et la préfecture autour d’un parc de loisir automobile

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement