Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Numérique

Le trottoir, nouvel eldorado de la smart city ?

Publié le 27/11/2019 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : actus experts technique, Dossiers d'actualité, France

AdobeStock_225175513
AdobeStock
Où concrètement se déploie le numérique dans nos villes ? La réponse, inattendue autant que passionnante, proposée par la Fabrique de la Cité à l’occasion d’une conférence lundi 25 novembre, mérite que l’on s’y arrête : sur les trottoirs.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Smart city : les clés de la ville intelligente

Que l’on parle de candélabres intelligents, équipés de caméras de vidéoprotection, de véhicules en freefloating, de tout ce qui court dessous comme les réseaux électriques ou de gaz, et bientôt du déploiement de la 5G… Tous ces services de la smart city se matérialisent sous, sur et au-dessus des trottoirs. Cet espace cristallise en effet un certain nombre de représentations, voire de fantasmes, autour de la ville du futur, a-t-on entendu à la Fabrique de la Cité, un think tank dédié à la prospective urbaine, créé par le groupe Vinci, qui accueillait lundi 25 novembre une conférence dédié à ce sujet.

« Le trottoir est un objet pertinent pour interroger le devenir et le déploiement spatial du numérique dans l’espace urbain », comme l’a fait remarquer Raphaël Languillon, chargé d’études senior à La Fabrique de la Cité. Ce qui conduit même une partie de la sphère privée à estimer que les collectivités seraient assises sur un actif financier, longtemps perçu négativement, mais désormais stratégique qu’elles pourraient (devraient ?) monétiser.

Repenser la valeur de la bordure de trottoir

Pour comprendre les multiples enjeux que recouvre aujourd’hui le trottoir, il faut s’intéresser de près à la bordure de trottoir, cet espace intermédiaire entre la chaussée et le trottoir, dite « curb » en anglais. « Cette approche connaît même une importance accrue en Amérique du nord avec le curb management », explique Isabelle Baraud-Serfaty, maîtresse de conférences à Sciences Po Paris et présidente de Ibicity, qui invite à « repenser la valeur de la bordure de trottoir, vue comme une source de coût par beaucoup de collectivités, et qui devient aujourd’hui un actif stratégique ».

Car si le trottoir est devenu l’espace privilégié du déploiement du numérique en Europe, comme espace de « plug and play » (branchement et fonctionnement) de la smart city, c’est qu’il est « le moins cher » (contrairement à un bâtiment privé auquel il faudrait verser une rente, par exemple), et « le moins impactant » sur le fonctionnement de la ville, comme le précise Alain Guillaume, responsable développement et marketing chez Omexom (marque de Vinci).

De la ville des infrastructures à la ville des plateformes

« On n’y a pas réfléchi tout de suite. On était axé déplacements, données, comme si la donnée allait s’affranchir des infrastructures et tout résoudre. L’équation réside peut-être dans cette infrastructure intelligente, structurante pour la mobilité », pointe Emmanuel Mussault, directeur du programme « smart city » chez Michelin.

Il accompagne en effet le déploiement de nombreux nouveaux usages dans des champs très divers de la smart city : surveillance, micromobilités… Et invite aussi à réfléchir à des pratiques éphémères : comme par exemple « le branchement provisoire sur l’espace public, via des prises sorties du sol facilement, le temps d’un concert ou d’un autre événement culturel par exemple », expose Nicolas Machtou, directeur délégué Île-de-France chez Enédis France.

« On peut considérer qu’avant, le trottoir symbolisait la ville des infrastructures. Les réseaux se sont structurés en même temps que les trottoirs : égouts, gaz, eau, électricité… Aujourd’hui, le trottoir symbolise la ville des plateformes. C’est un basculement », analyse Isabelle Baraud-Serfaty, d’Ibicity, citant le cas de Google à Toronto. « L’enjeu réside désormais moins dans le fait de détenir des infrastructures que de

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

Cet article fait partie du Dossier

Smart city : les clés de la ville intelligente

Sommaire du dossier

  1. Google city à Toronto : « J’aurais adoré voir ce quartier fonctionner, mais détesté y habiter »
  2. Et si la ville intelligente n’était pas connectée ?
  3. Le trottoir, nouvel eldorado de la smart city ?
  4. Les livraisons de l’e-commerce mettent le bazar en ville
  5. La ville de Montréal veut réguler l’intelligence artificielle et se rêve en chef de file mondial
  6. La ville selon Google est-elle transposable en France ?
  7. Innovation : quatrième édition pour Datacity qui va changer d’échelle
  8. Ville intelligente : une modélisation des impacts à affiner
  9. L’information est la matrice de la ville intelligente
  10. Smart city : bientôt une bataille de la donnée
  11. Les villes moyennes peuvent aussi être des villes intelligentes
  12. Ville intelligente : les enjeux du financement de la numérisation des collectivités
  13. Rueil-Malmaison mise sur la blockchain
  14. Construire son smart territoire, intelligemment
  15. Smart city : rassembler les données en vue de piloter la ville
  16. La smart city, du rêve à la réalité
  17. Traiter les données, un défi pour construire les territoires intelligents
  18. Les intelligences de la smart city
  19. Le potentiel d’un territoire révélé grâce aux données
  20. Smart city : les données utilisées doivent être interrogées
  21. A l’étranger aussi, les villes testent et se transforment en laboratoire
  22. Data city : duel public-privé autour de la donnée locale
  23. Data city : A l’heure des data, « l’ubérisation » de l’intérêt général menace
  24. Data city : équipes, outils, budget…, à chaque collectivité son organisation
  25. Les grands moyens pour redynamiser une ville sur le déclin
  26. Data city : « Une nouvelle structure de confiance pour superviser le traitement des données »
  27. La smart city, à quel prix ?
  28. Services urbains numériques : la clé, c’est le partage des données
  29. Smart city : « L’hyper-technicisation laisse peu de place au citoyen »
  30. Les promesses à double tranchant de la ville intelligente
  31. Avec son contrat multiservice, Dijon dessine la ville d’après-demain
  32. Les collectivités locales méconnaissent les métiers du numérique
  33. « Permettre aux collectivités d’avoir accès à des données collectées par des acteurs privés »
  34. Les collectivités désarmées face à Uber et Airbnb
  35. A la recherche du citoyen intelligent
  36. Une smart city de 10 000 habitants, c’est possible et rapidement rentable
  37. La ville intelligente, une big mother en puissance ?
  38. La smart city, ce n’est pas que pour les grandes villes !
  39. La ville numérique : progrès social ou empilement technologique ?
  40. « Il faut rendre la smart city humaine »
  41. « Il faut créer un statut pour les données d’intérêt territorial » – Luc Belot
  42. La Smart city à la recherche de modèles économiques
  43. « La smart city doit être construite avec le citoyen » – Gaël Musquet
  44. La smart city, un concept qui a du mal à éclore
  45. Retour sur investissement : la smart city est-elle une bonne affaire ?
  46. Google, fournisseur officiel de services publics
  47. « Smart water » : comment le partenariat entre Veolia et IBM préfigure l’évolution des services urbains
  48. Maîtriser la donnée, un enjeu central pour la ville intelligente
  49. L’innovation ouverte, un concept au cœur de la ville intelligente
  50. Living Labs : l’innovation par l’usage
  51. Éclairage public : vous avez dit smart ?
  52. Objets connectés : de l’optimisation de coûts aux services de demain (1/4)
  53. Les objets connectés, mais de quoi parle-t-on ?
  54. Objets connectés : « C’est à chaque collectivité de définir les solutions qui lui semblent pertinentes » (4/4)
  55. L’entrepôt de données publiques-privées, prochain graal ou nouvelle usine à gaz ?
  56. Smart city, smart passoire potentielle
  57. Objets connectés : le regroupement des données aide à mieux œuvrer pour le bien commun (2/4)
  58. Pense-bête pour sécuriser sa ville intelligente
  59. Smart city : un portage politique fort pour monter des projets transversaux
  60. Objets connectés : un développement tous azimuts exige des démarches cohérentes (3/4)
  61. Smart city : la formation des agents, un passage obligé pourtant négligé
  62. Smart city : « Réfléchir avec attention, de façon collective et sciemment » aux objectifs assignés à la technologie
  63. La communauté urbaine de Lyon met les données au coeur de sa stratégie smart city
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le trottoir, nouvel eldorado de la smart city ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement