Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elections

Métropole de Lyon : la grogne des « petits maires »

Publié le 27/11/2019 • Par Françoise Sigot • dans : Régions

Panoramic view of the city of Lyon, France.
fcerez - stock.adobe.com
En mars, les électeurs désigneront pour la première fois les conseillers de la métropole de Lyon au suffrage universel direct. Un mode de scrutin vilipendé par de nombreux maires de petites communes, convaincus que leur territoire va beaucoup y perdre.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Loin des yeux, loin du cœur ! Nombre de maires estiment que le vieux proverbe illustrera parfaitement le sort de leur commune dans la première métropole collectivité locale de plein exercice élue au suffrage universel direct en mars 2020. Pour cause, dans les 14 circonscriptions de la métropole, bon nombre de maires risquent de voir leur siège au conseil métropolitain leur échapper.

Larvée depuis la création de la métropole, en 2015, la fronde monte en puissance. Elle est portée par le groupe Synergie Avenir qui regroupe une vingtaine de maires du territoire se disant « émancipés des groupes politiques lyonnais et villeurbannais issus des partis politiques dont les logiques ne laissent guère de place aux élus des communes périphériques des deux villes centres ».

Déni de ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Métropole de Lyon : la grogne des « petits maires »

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

28/11/2019 12h21

Vive le mille-feuilles territorial!

La création de la métropole voulue par certains puisque adoptée sous la présidence de M. Hollande mais repoussée par nombre d’élus concernés est l’exemple type du verre à moitié vide ou à moitié plein (tout dépend où on se situe). Cette solution de transférer les moyens à la métropole et laisser vivre leur vie ses communes est l’image d’un manque de courage:
Tout le monde est d’accord pour dire qu’il faut supprimer au moins un niveau de collectivités. Pourquoi ne pas l’avoir fait dans ce cas?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement