Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Opinion] Formation

L’étudiant « augmenté » débarque en territoire

Publié le 27/11/2019 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

Row of Multi Ethnic Students Working on the Laptops while Listen
Adobestock_Gorodenkoff Productions
L’hybridation des savoirs est un leitmotiv pour nombre d’acteurs de l’enseignement supérieur. La double compétence devient un incontournable dans le CV de l’étudiant.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Olivier Grégoire

Olivier Grégoire

DGS du département de la Charente

L’hybridation des savoirs est un leitmotiv pour nombre d’acteurs de l’enseignement supérieur. La double compétence devient un incontournable dans le CV de l’étudiant. Certaines villes moyennes disposant d’une offre de formation métier et d’un écosystème très typés peuvent en profiter pour enrichir le panel des établissements présents sur leur territoire.

Un exemple : la Charente qui développe son offre de formation dans ses deux domaines d’excellence. L’image à Angoulême, les spiritueux à Cognac. Le Pôle Image Magelis est composé d’une centaine de studios de production dans le cinéma d’animation et de douze écoles spécialisées (animation 2D et 3D, création graphique, jeux vidéo, mangas, BD…) dont certaines parmi les plus prestigieuses en France et en Europe. Le travail du territoire a consisté à cibler des formations complémentaires pour garantir un champ du possible cohérent.

Les étudiants investiront des disciplines inconnues jusqu’alors, mais signes de nouvelles perspectives pour leur future carrière. L’objectif est de greffer autour du noyau, très axé création, du Pôle Image, des formations plus transverses dans quatre domaines : le codage, la communication web, le management et le design. La grande école de commerce Audencia a saisi l’importance de cette hybridation via le management des industries créatives.

Faire reconnaître l’acquisition de compétences mixtes

Dix autres écoles ont amplifié la dynamique : Supdeweb, European Communication School, l’Ecole Multimédia, Supinfo, le CNAM, l’Ecole de Design de Nantes… L’arrivée de l’Ecole 42 permettra aux étudiants du secteur de l’animation d’ajouter la flèche coding à leur arc et inversement. Mediaschool va travailler avec l’Helios Gaming School pour créer des événements autour de l’univers des jeux vidéo.

Le premier enjeu consiste à affiner au plus juste les compétences à hybrider pour des métiers en transformation ou en création. La question est de bien anticiper les besoins des entreprises.

Le second défi est de construire des architectures de programme de plus en plus complexes combinant l’acquisition des fondamentaux de la filière d’origine et les compétences connexes d’un nouveau domaine dans un volume d’heures non extensible.

Le dernier challenge est la reconnaissance de l’acquisition de compétences mixtes avec des diplômes reconnus par des organismes externes ou des certificats identifiables par les professionnels. Il est important que les diplômés puissent attester de l’acquisition réelle de savoirs hybrides aux entreprises.

La construction de l’écosystème d’un territoire doit se doter de tout le panel des « hard skills » (les compétences « démontrables ») de son cœur de métier tout en permettant des parcours mixtes. Les étudiants d’une école de cinéma d’animation pourront suivre des cours de codage. Il ne s’agit pas d’en faire des codeurs, mais bien de leur faire comprendre qu’il existe plusieurs types de codes possibles, la logique des développeurs, leur langage, leur manière de travailler en mode projet, etc. L’étudiant qui aura suivi ce parcours multiforme sera alors un étudiant « augmenté », possédant de multiples compétences techniques et transverses, garantes d’une formation de qualité.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’étudiant « augmenté » débarque en territoire

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement