Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement local

Comment embarquer le tourisme de bord de mer vers la durabilité

Publié le 06/12/2019 • Par Maëlle Bénisty • dans : France, Innovations et Territoires

pollution plages
Richard Carey / Adobestock
Le tourisme côtier et maritime, en pleine croissance, peut menacer l’environnement et les écosystèmes sur lesquels il s’appuie. Certaines communes en bord de mer ainsi que des îles, désireuses de préserver leurs ressources tout en maintenant une attractivité touristique, ont décidé d’agir. Ces collectivités sensibilisent tous les acteurs du secteur touristique aux enjeux de durabilité et en créant un dialogue commun.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Des mesures pour se protéger du tourisme. Depuis quelques années, des communes tentent de préserver leur environnement d’un secteur en pleine expansion : le tourisme maritime et côtier, dit aussi « tourisme bleu ». Bien qu’il soit souvent un pan majeur de leur économie, ce type de tourisme peut avoir des effets néfastes sur l’environnement et les écosystèmes sur lesquels il s’appuie. « On observe des conséquences importantes sur la Méditerranée depuis longtemps », confie Elen Lemaître-Curri, directrice du Plan bleu.

Issu du Plan d’action pour la Méditerranée, le Plan bleu étudie « des initiatives locales innovantes », précise la directrice. Lorsque celles-ci devancent la loi, elles méritent « de servir d’exemple et d’être diffusées », ajoute-t-elle. Car si la pollution sur les plages ou celle des bateaux de croisière commencent à être abordées par le ministère de la Transition écologique, certaines communes ont déjà pris des engagements dans le sens d’un tourisme bleu plus durable.

L’un des principaux problèmes tient à la pollution du littoral. En 2014, la ville du Porge (3 000 hab., Gironde) a fait le pari de supprimer les poubelles de ses plages pour encourager des « comportements ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment embarquer le tourisme de bord de mer vers la durabilité

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement