Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Finances : vertueuses communes

Publié le 18/11/2019 • Par Auteur associé • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Fiches Finances

AdobeStock_62723205_Jürgen Fälchle
Jürgen Fälchle / AdobeStock
Les comptes administratifs 2018 ont livré leur verdict et attestent d’une nette amélioration des finances communales. Sans baisse des dotations, qui aura finalement supprimé 7 % des recettes de fonctionnement, et faiblement impactées par la contractualisation financière, les communes ont pu surfer sur une conjoncture favorable.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Alors que l’épargne brute des communes avait reculé entre 2011 et 2014, passant de 13 milliards d’euros à 10,5 milliards, elle a retrouvé de la vigueur en 2018.

Chute de l’épargne

Cet agrégat essentiel qui mesure la capacité à rembourser la dette et à investir, a progressé de 1 milliard d’euros pour s’inscrire à 12,3 Mds. Après des années de recul (2012-2014) puis de stabilité (2014-2017), l’épargne brute des communes a rebondi de manière spectaculaire.

Cela est moins dû à la croissance des recettes courantes, somme toute modeste à 0,7 %, qu’au recul des dépenses de fonctionnement. La masse salariale, principal poste de dépenses communales, a été stabilisée, ainsi que les achats. Les subventions ont reculé de 6 %, tandis que les frais financiers ont répercuté la baisse des taux ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Finances : vertueuses communes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement