Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Cet article vous est proposé par EDF

Comment lutter au quotidien contre la précarité énergétique ?

Publié le 18/11/2019 • Par Auteur partenaire • dans : Contenu partenaire

GDC_illustration_article_precarite-energetique
D.R.
La lutte contre la précarité énergétique est un devoir quotidien qui mobilise 300 experts solidarité du groupe EDF. Ils œuvrent, aux côtés des collectivités et partenaires sociaux, pour aider les foyers les plus démunis à trouver des solutions financières et techniques, afin de réduire leur facture énergétique. Une mission de service public qui a séduit Sandrine Bournazeaud, correspondante solidarité sur le territoire limousin. Témoignage.

« Aider des personnes en difficulté à faire baisser leur facture énergétique est pour moi une grande source de satisfaction. L’utilité et la dimension humaine de ce métier lui confèrent une valeur particulière ». C’est avec un réel enthousiasme que Sandrine Bournazeaud décrit son métier de correspondante solidarité. Originaire de Limoges, elle a rejoint le groupe EDF en tant qu’agent d’accueil, il y a 20 ans. Elle a ensuite gravi les échelons, en passant notamment par le poste de conseiller clientèle, pour devenir correspondante solidarité en 2017. « J’ai été séduite par la mission de service public de ce poste. J’apprécie également la forte dimension relationnelle, car nous travaillons avec un grand nombre d’acteurs : les conseils départementaux, les travailleurs sociaux, les élus, les associations… et nous échangeons aussi directement avec les personnes en situation de précarité énergétique ».

Ses missions se répartissent en deux principaux volets. Le premier est centré sur le conseil et la formation des travailleurs sociaux. « J’assure par exemple des formations autour du Portail d’Accès aux Services Solidarité (PASS) d’EDF. Cette plateforme en ligne sert à déposer les demandes d’aides, afin qu’un foyer bénéficie notamment de la trêve hivernale ou de délais de paiement supplémentaires ».

Des travaux pratiques avec sensibilisation « ludique »

La prévention auprès des particuliers constitue le deuxième grand volet des missions de Sandrine Bournazeaud. Lors d’ateliers, elle les sensibilise aux gestes du quotidien permettant de réduire la consommation énergétique. « Je ne voulais pas être une maîtresse d’école face à des personnes en difficulté. Nous avons donc opté pour une sensibilisation sous forme d’un jeu interactif. Les participants répondent anonymement à des questions, avec une « zapette » comme dans un jeu télévisé. Nous commentons ensuite ensemble les résultats ». Exemple de question : Quel est le temps nécessaire pour aérer une pièce : 1 heure, 30 minutes ou 5 minutes ? « La réponse est 5 minutes. Cela suffit à renouveler l’air sans trop faire baisser la température, et ainsi éviter un pic de chauffage pour récupérer des degrés ». Éteindre la lumière en sortant d’une pièce, faire tourner le lave-linge à 30 degrés, baisser les volets dès que possible en soirée, sont autant d’autres conseils prodigués par Sandrine Bournazeaud pour contribuer aux économies d’énergie.

Le correspondant solidarité participe également à la politique locale en matière de lutte contre la précarité. Il siège aux réunions avec les élus, intervient dans les associations, les centres de formation des BTS en Économie Sociale et Familiale ou durant des évènements locaux. « C’est un métier très complet, que je compte bien continuer d’exercer. Je suis fière de participer à cette lutte contre la précarité énergétique au sein du groupe EDF, qui est l’un des énergéticiens les plus impliqués sur le sujet », conclut-elle.

www.edf.fr/collectivites
L’énergie est notre avenir, économisons-la !

Contenu proposé par EDF.

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment lutter au quotidien contre la précarité énergétique ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement