Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • « L’arrivée des baby-boomers dans la dépendance va obliger les politiques à s’emparer du sujet »

[Entretien] Développement économique

« L’arrivée des baby-boomers dans la dépendance va obliger les politiques à s’emparer du sujet »

Publié le 12/11/2019 • Par Isabelle Raynaud • dans : France

Nicolas-Menet
Silver valley
Si la silver économie est forte en Ile-de-France, ce n'est pas le cas partout. L'arrivée des baby-boomers à l'âge moyen de l'entrée dans la dépendance en 2027 oblige les politiques à s'emparer du sujet, explique Nicolas Menet, le directeur général de Silver Valley, cluster francilien de la silver économie.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La région Ile-de-France consacre ce 12 novembre son « Mardi de la smart région » à la silver économie en partenariat avec Silver Valley. En quoi cette manifestation avec la région est importante pour vous ?

C’est un événement important car il permet de mettre en avant des initiatives, de montrer qu’on est un outil pour la région, pour le développement économique local mais aussi pour l’offre fournie aux personnes âgées. La démographie est spécifique en Ile-de-France, avec une grosse prépondérance des jeunes séniors. Mais la région a compris les enjeux du vieillissement et a mis les moyens financiers pour créer des pôles forts, pas seulement Silver Valley mais aussi Gérond’if [gérontopôle d’Île-de-France, Ndlr] ou Medicen [pôle de compétitivité santé d’Ile-de-France]. C’est un territoire d’excellence pour la silver économie.

Ce n’est pas le cas partout. La filière silver économie a été relancée fin 2018. En quoi cela vous est-il bénéfique ?

Nous sommes totalement partie prenante de la relance de la filière, dont – au nom de Silver Valley – je suis responsable du pôle Innovation. L’intérêt du comité national de filière est de pouvoir rencontrer d’autres régions, et de fédérer l’ensemble des acteurs. Cela nous permet de de publier des rapports sur tous les aspects de la silver économie – un sur l’éthique doit d’ailleurs paraître la semaine prochaine. Nous participons aussi à des rapports extérieurs comme celui de Myriam El Khomri sur l’attractivité des métiers du grand âge et celui de la députée (LREM) de Loire-Atlantique Audrey Dufeu Schubert sur la place et l’image des aînés dans notre société.

Le comité de filière fait un tour de France et rencontre les élus. Aujourd’hui la difficulté de certains élus est peut-être qu’ils sont âgés. Ce n’est pas la seule explication, bien sûr, mais on remarque que plus ils sont âgés, moins les élus s’impliquent dans la silver économie. Il faut une approche qui ne soit pas liée à la dépendance mais au développement économique et au maintien à domicile, plébiscité par les personnes âgées. L’Unccas est très impliqué dans ce processus, la « Fabrique des CCAS » [qui répertorie les bonnes pratiques sur les territoires, Ndlr] permet aux messages importants de se distiller.

En quoi Silver Valley, très en pointe sur le domaine, peut aider des régions moins avancées dans la démarche ?

Nous avons été affranchis de la Région par la région elle-même, en 2018. Aujourd’hui, nous avons un impact national. Le rôle de la Silver Valley, maintenant que nous avons des adhérents dans toutes la France, c’est d’aller, avec nos partenaires, sur le terrain et montrer à l’ensemble des acteurs – dont les élus – l’intérêt de la silver éco. On mobilise tout le monde, y compris les personnes âgées que l’on intègre aux phases de tests des innovations. La Normandie ou la Nouvelle Aquitaine sont aussi des régions avancées sur le sujet, d’autres le sont moins.

A chaque fois qu’on va sur les territoires, nous sommes écoutés par les élus. L’échéance de 2027 est importante : c’est l’année où les premiers Boomers auront 83 ans, l’âge moyen de la perte d’autonomie. Cette date va arriver vite, le politique doit s’emparer de la question.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« L’arrivée des baby-boomers dans la dépendance va obliger les politiques à s’emparer du sujet »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement