Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture

Incendies de lieux culturels : « une question que personne n’ose affronter »

Publié le 12/11/2019 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, France

Denis Merklen by Emilio Retrato
Retrato - Emilio
Qu'est-ce qui pousse des jeunes à incendier un équipement culturel ? La question se pose à nouveau après la destruction du chapiteau de la Compagnie des contraires à Chanteloup-les-Vignes, dans la nuit du 2 au 3 novembre. Denis Merklen, sociologue et professeur des universités, explique pourquoi, à chaque fois, la réponse de l'Etat et des élus n'est pas pertinente.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’incendie volontaire de l’Arche, le chapiteau circassien de la Compagnie des contraires installée à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), est loin d’être un cas d’espèce. Dans le secteur des bibliothèques, Denis Merklen, professeur des universités (Sorbonne nouvelle), et auteur de l’ouvrage  « Pourquoi brûle-t-on des bibliothèques ? » (1), a recensé, entre 1996 et 2013, 70 incendies, dont il a cherché la signification sociologique. Depuis, la liste a continué de s’allonger. Prendre pour cible des équipements culturels reste incompréhensible pour les élus et l’Etat. Pour Denis Merklen, leur réaction est contreproductive.

Comme avez-vous analysé l’incendie de l’Arche à Chanteloup-les-Vignes ?

J’ai trouvé un certain nombre de points ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Incendies de lieux culturels : « une question que personne n’ose affronter »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement