logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/64755/reaction-aux-propos-de-georges-tron-lamrf-fustige-un-mepris-envers-les-acteurs-de-lecole-publique/

EDUCATION
Propos de Georges Tron : un mépris envers les acteurs de l’école publique, selon l’AMRF
Stéphanie Marseille | A la une | Actu expert Education et Vie scolaire | France | Publié le 06/05/2011

L’association des maires ruraux de France (AMRF) réagit aux propos de Georges Tron qui avait estimé, dans un chat du Monde du 27 avril que « 18 000 professeurs dans le secteur primaire ne sont pas directement en relation d’enseignement avec les enfants » et fustige un « mépris envers les acteurs de l’Ecole publique ».

RGPP oblige, plusieurs ministres se sont exprimés pour justifier les fermetures d’écoles ou de postes. Mais la « petite phrase faussement anodine et lourde de sens » formulée par Georges Tron le 27 avril sur le chat du Monde ne passe pas : ces propos sont qualifiés « d’inacceptables » et « d’anachroniques » par l’AMRF dans un communiqué du 5 mai. 
Regrettant que « 18 000 professeurs dans le secteur primaire ne sont pas directement en relation d’enseignement avec les enfants », Georges Tron avait en effet évoqué ses souvenirs de jeunesse et le charme d’être entre 35 et 40 élèves par classe.  « C’est une façon de tourner un sujet grave en dérision. Or, nous n’avons pas besoin de ...

POUR ALLER PLUS LOIN