logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/647255/catastrophe-de-la-rue-daubagne-a-marseille-letat-deballe-tous-ses-outils/

LOGEMENT
Catastrophe de la rue d’Aubagne : A Marseille, l’Etat déballe tous ses outils
Caroline Garcia | Régions | Publié le 05/11/2019

Un an après l’effondrement des immeubles du quartier Noailles, au cœur de la ville de Marseille, les pouvoirs publics y expérimentent tous les dispositifs de la loi Elan pour résorber l’habitat indigne.

L’effondrement de deux immeubles de la rue d’Aubagne, en plein centre de Marseille, avait causé le 5 novembre 2018 la mort de huit personnes. Un après ce drame survenu dans un quartier très populaire, la ville, la métropole et l’Etat veulent montrer les efforts engagés pour lutter contre l’habitat indigne et insalubre. « Il faut aller plus loin, plus vite et plus fort », déclarait le maire (LR) de Marseille, Jean-Claude Gaudin, le 4 novembre, alors qu’il dressait le bilan des mesures d’urgence mises en œuvre pour gérer les 371 immeubles évacués à travers la ville, dans la foulée des effondrements.

  • Le drame de Marseille, révélateur de la complexité de la lutte contre l’habitat indigne

Dans le cadre d’une stratégie métropolitaine dédiée, votée en décembre 2018, plusieurs outils se ...

POUR ALLER PLUS LOIN