Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Lutte contre les déserts médicaux

Pour Bercy, la liberté d’installation des médecins n’est plus un tabou

Publié le 05/11/2019 • Par Catherine Maisonneuve • dans : Actu expert santé social, France

médecin argent plan santé
AdobeStock
Brèche dans liberté d’installation des médecins, le ministère de l’Economie et des Finances propose de conditionner l’arrivée d’un nouveau médecin au départ d’un autre en territoire surdoté. Il suggère aussi le repêchage d’étudiants contre une obligation d’installation dans les déserts médicaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Comment lutter contre les déserts médicaux ? Bercy se pose aussi la question. Dans son bulletin Trésor-Eco d’octobre, la Direction générale du Trésor envisage plusieurs pistes en complément du plan Ma santé 2022 et de la loi du 24 juillet 2019 d’organisation et de transformation du système de santé.

L’adaptation temporaire et ciblée de la liberté d’installation des médecins dans les zones particulièrement surdotées en est la plus éruptive : « il s’agit d’éviter une accumulation de l’offre là où elle est déjà très forte », écrivent les trois auteurs. Le temps que la suppression du numerus clausus produise ses effets.

Ce type de dispositif « un pour un » (une installation pour un départ) existe pour les infirmières ou les sages-femmes. La Cour des comptes, dont font partie deux ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pour Bercy, la liberté d’installation des médecins n’est plus un tabou

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement