logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/64685/cnfpt-fo-et-la-cgt-montent-au-creneau/

FORMATION
CNFPT : FO et la CGT montent au créneau
Martine Doriac | Actu Emploi | France | Toute l'actu RH | Publié le 05/05/2011

Au conseil d'administration du mercredi 27 avril 2011, les deux syndicats ont appelé la direction du CNFPT à respecter davantage les instances paritaires de l’établissement et l’esprit du service public.

Le pacte de gouvernance sur lequel s’appuie le récent projet national de développement (PND) du CNFPT « ne se retrouve pas dans les contenus des projets de la Direction du développement et de la formation (DDF) et de la Direction des instituts et de la mobilité des cadres de direction (DRI). Ni dans l’ensemble du dispositif de conception et de validation de l’offre de formation. » C’est en ces termes qu’est monté au créneau Yves Kottelat, secrétaire fédéral FO, lors du conseil d’administration de l’établissement public, le 27 avril.

Projet partagé — « Il appartient au les critiques de la Cour des comptes [1] visant la gestion du CNFPT.

Il lui reproche notamment de ne pas communiquer au CA le résultat d’audits, récemment conduits par des cabinets externes, « comme dans des entreprises privées, alors qu’il y a en interne des personnes compétentes pour les conduire ! »

Sur le fond, Yves Kottelat a estimé que ces projets fragilisent la dimension collective du dispositif de formation « en isolant les instituts et en captant l’ensemble des ressources des structures au service d’une offre standardisée ».

Changement de culture — Lors de ce CA, Philippe Aoustin, nouvel administrateur CGT, a de son côté déclaré qu’il s’agit d’un « bouleversement sans précédent du CNFPT », dénonçant dans ces projets qu’il juge plus proches du secteur concurrentiel que du service public « une logique marketing dans laquelle n’apparaît nulle part la question des contenus de formation ».
« On y parle d’« offre de service », de communication. On y trouve des slogans (« Penser global, agir local »), on souhaite se doter « d’outils d’opinion ».
L’institution prévoit aussi de lancer une étude « de perception de l’offre et de sa communication » qui sera menée auprès des collectivités n’utilisant pas les services du CNFPT pour ses cadres afin d’établir – dixit – « un plan de (re) conquête de ce public » », a noté l’administrateur.

Ce modèle qui s’appuie sur la notion de « savoir-être » et s’inscrit dans une logique de compétences défendue par les dirigeants du secteur privé, a été rejeté par le conseil national d’orientation du CNFPT car jugé trop instrumental, a tenu à rappeler Philippe Aoustin.

La CGT conteste la transformation du CNFPT en organisme d’accompagnement des ressources humaines des collectivités, qui serait déjà à l’œuvre avec l’explosion des formations intra, que le projet de développement accentue.

Elle craint enfin que les deux nouveaux projets d’organisation présentés à cette séance déconnectent la formation professionnelle du statut et aillent « à l’encontre des orientations historiques de la formation qui portent un projet émancipateur pour les salariés ».

POUR ALLER PLUS LOIN