Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Baromètre « La Gazette » - MNT

Bien-être au travail : une disparité selon la taille des communes

Publié le 04/11/2019 • Par Gaëlle Ginibrière • dans : A la une emploi, A la Une RH, Actu Emploi, Dossiers Emploi, France, Toute l'actu RH

campagne village 600X400 celeste clochard via AdobeStock_117868351
Céleste Clochard via Adobe Stock
Pour travailler heureux, travaillons dans les petites communes... plutôt que dans une intercommunalité rurale. C'est en résumé la teneur du baromètre bien-être au travail au sein du bloc communal, en 2019.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Particulièrement satisfaits d’exercer dans la fonction publique territoriale (FPT), les agents des communes de moins de 5 000 habitants se disent aussi tout à fait contents de leur collectivité (25%), loin devant l’ensemble de l’échantillon (17%) ou même les agents des intercommunalités rurales (12%), selon les résultats du baromètre « Bien-être au travail 2019 » de La Gazette et la MNT.

Dans les grandes tendances, les motifs de satisfaction des agents du bloc communal correspondent à ceux de l’ensemble de l’échantillon, avec cependant quelques nuances dans les détails. Par exemple les agents de communes de 5 000 à 10 000 habitants se déclarent à 43% très satisfaits d’exercer une mission de service public, soit 7 points de plus que la moyenne de l’échantillon.

Leurs collègues de communes de moins de 5 000 habitants saluent de leur côté leur capacité à acquérir de nouvelles compétences (82 %, contre 75 % pour l’ensemble de l’échantillon), leur degré d’autonomie (82 %, +8 points par rapport à l’échantillon et par rapport aux agents des intercommunalités urbaines ou périurbaines) et la reconnaissance obtenue dans leur travail (49 %, 8 points de plus que l’ensemble de l’échantillon).

Equilibre vie professionnelle – vie privée

Bien que déçus par l’acquisition de nouvelles compétences (58 %) et les relations avec leur hiérarchie (13 % seulement en sont très satisfaits contre 19 % pour l’ensemble de l’échantillon), les employés des intercommunalités rurales sont heureux de leur équilibre de vie professionnelle/personnel à 75 % (8 points de plus par rapport à ceux des intercommunalités urbaines ou périurbaines).

Les agents des communes de moins de 5 000 habitants et ceux de villes de 10 000 à 50 000 habitants sont d’ailleurs les plus prompts à reconnaître une amélioration de leur niveau de bien-être (respectivement 16 et 17 %).

Parmi les éléments sur lesquels ils peuvent s’appuyer dans la réalisation de leurs tâches quotidiennes, les agents de communes de moins de 5 000 habitants et ceux d’intercommunalités urbaines ou périurbaines citent la confiance de leur hiérarchie (71%), à laquelle s’ajoute pour ces derniers le soutien des collègues (78%). Un item également mis en avant, mais dans une moindre mesure, par les agents de communes de 10 000 à 50 000 habitants (77 %) et ceux des intercommunalités rurales (74 %).

Rendre un service de qualité

Par ailleurs, les agents de moins de 5 000 et moins de 10 000 habitants ainsi que ceux de plus de 50 000 habitants se montrent particulièrement optimistes quant à leur capacité à rendre un service de qualité aux usagers (entre 87 et 83%), tandis que leurs autres collègues du bloc communal se situent dans la moyenne de l’échantillon (78%). L’écart se creuse en revanche sur le sentiment d’exercer la solidarité au quotidien, qui réunit 72 % des agents des communes de moins de 5 000 habitants contre seulement 52 % pour les intercommunalités urbaines ou périurbaines.

Ce sont enfin les agents des communes de moins de 5 000 habitants et ceux de communes de 10 000 à 50 000 habitants qui se montrent les plus pessimistes sur l’évolution du service public (80%, contre 74 % dans les intercommunalités urbaines ou périurbaines).

Consultez tous les résultats

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article fait partie du Dossier

Baromètre bien être au travail 2019 : les agents toujours sous pression, mais y'a du mieux

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Bien-être au travail : une disparité selon la taille des communes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement