Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Protection de l'enfance

Réforme de la protection de l’enfance : les mesures qui font consensus

Publié le 04/11/2019 • Par Emeline Le Naour • dans : France

enfance_triste
Phovoir
Deux semaines après sa présentation, la réforme de la protection de l’enfance continue de faire réagir. Si les associations et les professionnels jugent le budget insuffisant pour les besoins de ce secteur en crise, certaines des mesures annoncées semblent convaincre. La Gazette a recueilli les réactions Jean-Marie Vauchez, président de l’Ones (Organisation nationale des éducateurs spécialisés) et Michèle Créoff, vice-présidente du CNPE (Conseil national de la protection de l'enfance).

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Si les professionnels ont unanimement qualifié d’insuffisants les 80 millions d’euros qui lui sont affectés, la réforme de la protection de l’enfance présentée le 14 octobre dernier par le secrétaire d’Etat, Adrien Taquet, n’en comporte pas moins une série de mesures qui font consensus. C’est le cas de l’une des mesures phare du gouvernement qui est de rendre obligatoire, dès 2020, l’entretien prénatal du quatrième mois de grossesse ainsi que les bilans de santé en école maternelle dès 2022. Une avancée saluée par Jean-Marie Vauchez, président de l’Ones (Organisation nationale des éducateurs spécialisés) pour qui ce parcours de suivi des 1000 premiers jours de l’enfant est primordial à mettre en place. « En tant qu’éducateurs, nous voyons régulièrement arriver des ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réforme de la protection de l’enfance : les mesures qui font consensus

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement