logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/646285/musique-sport-bd-ils-ont-un-reve-la-ville-les-aide-a-le-realiser/

JEUNESSE
Musique, sport, BD… ils ont un rêve, la ville les aide à le réaliser
Frédéric Ville | Actualité Culture | Innovations et Territoires | Publié le 05/11/2019

Permettre à des jeunes de concrétiser leurs idées en des projets viables, telle est l’ambition de la ville de Nantes grâce à son comité local d’aide aux projets. Les Nantais âgés de 16 à 25 ans peuvent bénéficier d’un soutien financier pour leur projet, mais aussi de conseils d’associations ou du jury du comité local. Les candidats remplissent un dossier, se font aider par le service « jeunesse » ou une association. Ils doivent souvent chercher d’autres sources de financements.

Le Clap soutient les projets de Nantais âgés de 16 à 25 ans en matière de culture, de sport, de citoyenneté, de solidarité, d’entrepreunariat, etc. Le dispositif a ainsi permis à un jeune Marocain, qui a testé un food truck au Maroc, de percer à Nantes, à un dessinateur de BD, qui n’osait pas se lancer, de publier son premier livre ou à « une bande de jeunes, voulant produire de la musique, de créer Big city life, une association qui a désormais pignon sur rue », apprécie Nicolas Martin, adjoint au maire chargé de la jeunesse.

Créé en 2004, le Clap a pour objectif de « donner un coup de pouce aux projets des jeunes », explique Nicolas Martin. Ils montent leur dossier avec Cécile Bébin, coordinatrice ...

REFERENCES


CHIFFRES CLES

  • Conditions d’accès : avoir moins de 26 ans, être nantais, porter un projet individuel ou collectif (l’un des coéquipiers doit avoir moins de 26 ans) à rayonnement nantais.
  • 850 € sont octroyés en moyenne par dossier par le comité local d’aide aux projets de Nantes, avec un maximum de 1 500 euros. Grâce à des subventions de sources diverses, le financement des projets (en majeure partie collectifs) atteint en moyenne 2 000 à 3 000 euros. Toutefois, le délai de paiement de l’aide n’est pas négligeable : après la décision immédiate du jury, il faut deux mois maximum au conseil municipal pour délibérer, puis cinq semaines afin de verser les fonds.


POUR ALLER PLUS LOIN