logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/646280/trois-ans-apres-la-loi-anti-prostitution-a-t-elle-atteint-ses-objectifs/

PROSTITUTION
Trois ans après, la loi anti-prostitution a-t-elle atteint ses objectifs ?
Mathilde Elie | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | France | Publié le 29/10/2019

Trois ans après le vote de la loi visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel, un rapport de la fondation Scelles rédigé avec la direction générale de la cohésion sociale (DGCS), souligne une mise en œuvre très disparate et l’émergence de nouvelles problématiques comme la prostitution numérique.

Répression, prévention, social et accompagnement. Ce sont les quatre piliers de la loi du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées. Le texte introduisait notamment la pénalisation des clients, la création d’un parcours de sortie de la prostitution, la mise en place de stages de sensibilisation pour les clients et la prévention auprès des jeunes. Objet de vifs débats lors de sa promulgation, quels sont les résultats trois ans plus tard ?

La fondation Scelles et la direction générale de la cohésion sociale (DGCS) dressent un bilan contrasté dans un rapport publié le 23 octobre. Il s’appuie sur une évaluation locale menée dans quatre villes qui présentent des caractéristiques différentes : Narbonne, Paris, Bordeaux ...

POUR ALLER PLUS LOIN